Contact 04 92 45 04 29

Bolivie, Salars et la cordillère Royale

Rando à pied - Accompagné - Randonnée itinérante

Retour
Vous aussi donnez votre avis !
  • Voyage en Bolivie : salars et cordillères
    Voyage en Bolivie : salars et cordillères
  • Voyage en Bolivie : salars et cordillères
    Voyage en Bolivie : salars et cordillères
  • Voyage en Bolivie : salars et cordillères
    Voyage en Bolivie : salars et cordillères

Spécifications du circuit

Réference : VOYBOL

Activité : Rando à pied

Niveau physique :

Formule : Accompagné

Type : Randonnée itinérante

Destination : Bolivie

Durée : 15 jour(s) / 14 nuit(s)

Portage : Pas de sac à porter

Hébergement : Hôtel ***RefugeGîte d'étape

Date du prochain départ : 08/09/2018

Prix à partir de : 1 995


Télécharger / imprimer la fiche descriptive

Télécharger / imprimer le bulletin d'inscription

Réserver

Le séjour

Les incontournables de la Bolivie en un trek : villes coloniales, déserts de sel et Cordillères...

La Bolivie est un pays riche d'une culture et d'une nature authentiques, moins connues que son voisin Pérou, elle en a pourtant la carrure ; vous serez ravi par ses lieux enchanteurs, sensible à la gentillesse de ses habitants, charmé par les villes coloniales de Sucre et Potosi, impressionné par les salars et lagunes et séduit par votre itinérance au pied des volcans enneigés de la Cordillère Royale. Un voyage d'une grande variété dans un pays peu fréquenté et au potentiel immense !

 

Nos points forts :

  • Une acclimatation progressive à l'altitude
  • Les villes coloniales de Sucre et de Potosi
  • Le Salar de Uyuni, les lagunes Colorada et Verde
  • le trek dans la Cordillère Royale
  • Un vol intérieur

Programme

Jours 1 à 3

FRANCE - LA PAZ (3650m) - SUCRE (2750 m).
Vol international pour La Paz. À votre arrivée à l'aéroport de La Paz, capitale administrative de la Bolivie, vous bénéficiez d'une assistance pour prendre votre vol à destination de Sucre. Vous êtes ensuite accueillis à votre arrivée à la « Ville blanche » et conduits à votre hôtel. Fin de journée libre pour nous reposer et nous acclimater à l'altitude. Repas libres.


Jour 3

SUCRE (2750m)
La journée sera consacrée à la visite de Sucre, capitale constitutionnelle de la Bolivie, plus connue comme « la Ville blanche » du fait de la couleur de ses édifices de style andalou.
Nous découvrons ainsi la Maison de la Liberté, bâtiment jésuite du XVIIe siècle où fut rédigée la première constitution de Bolivie en 1825 ; le musée d'Art indigène, qui présente des pièces textiles à la finesse exceptionnelle ; le château de la Glorieta, riche édifice du XIXe siècle construit grâce à l'extraction de l'argent ; ainsi que les monuments plus importantes de cette charmante ville. Repas libres. Nuit à l'hôtel.
Encadrement : guide local francophone privé
Transport : véhicule privé


Jour 4

SUCRE (2750m) - POTOSI (4100m).
Départ le matin pour Potosi. Ancienne ville impériale de Charles Quint, Potosi s'est développée et s'est rendue célèbre grâce à l'extraction d'argent dans les mines du Cerro Rico (la « montagne riche ») qui a fait d'elle la ville la plus riche d'Amérique durant plusieurs siècles.
À notre arrivée, nous sommes conduits à l'hôtel. Dans l'après-midi, nous avons la possibilité de visiter le musée de la monnaie. Repas libres. Nuit à l'hôtel.
Encadrement : guide local francophone privé
Transport : véhicule privé


Jour 5

POTOSI (4100m) - UYUNI (3680m)
Journée consacrée à la visite guidée des mines. Nous partons vers 9h en direction du marché des mineurs, où nous faisons une halte pour acheter quelques cadeaux à offrir aux travailleurs : boissons, friandises, etc. Puis nous poursuivons jusqu'au fameux Cerro Rico, où nous entrons au cœur de la mine, toujours en exploitation.
En compagnie d'un ancien mineur, vous parcourrez quelques-uns des nombreux boyaux de cette véritable « souricière » : ainsi, nous découvrons le pénible travail de ces hommes qui extraient de leurs concessions plomb, argent, zinc et étain à coup de pioche. Retour à l'hôtel. En début d'après-midi, nous partons pour Uyuni. Cette petite ville située en plein cœur de l'Altiplano, jadis nœud ferroviaire important, est devenue le point de départ de toutes les excursions vers le Salar (désert du sel) et la région du Sud Lipez. A votre arrivée, nous sommes conduits à votre hôtel. Dîner libre.
Encadrement : guide local francophone privé
Transport : Véhicule privé


Jour 6

UYUNI (3680m) - VILLAMAR (4020m) - LAGUNA COLORADA (4330m) - LAGUNA COLORADA (4330m) - LAGUNA BLANCA (4354m).
Départ d'Uyuni vers 9h en 4x4 privé pour une visite du « cimetière des trains » (ancien nœud ferroviaire) situé aux abords de la ville, avant de mettre le cap vers le Sud. En chemin, découverte de plusieurs bourgs, dont le village « modèle » de Culpina K aux maisons construites en matériaux 100% naturels.
Pause déjeuner à la Laguna Colorada, dont la couleur rouge orangée est due à la présence de millions de crustacés microscopiques Artémia, très étudiés par les scientifiques pour leur incroyable faculté d´adaptation en milieu salin.
Nous poursuivons notre route toujours plus au sud, jusqu'à atteindre les spectaculaires geysers Sol de Mañana (4850 m alt.), situés au coeur de cratères volcaniques secoués d'effusions de vapeurs de soufre. nous faisons halte aux thermes de Polques, où nous avons la possibilité de nous baigner dans les eaux chaudes tout en admirant un paysage à couper le souffle. Nous longeons ensuite la Laguna Salada avant de parcourir le désert de Dali (ainsi nommé en raison des paysages fantasmagoriques qui rappellent l'un des tableaux du maître) et de parvenir en milieu de journée à la Laguna Blanca puis à la Laguna Verde, au pied des imposants volcans Juriques et Licancabur (5960 m alt.). Nuit en refuge à la Laguna Blanca.
Encadrement: guide local francophone privé
Transport : véhicule privé 4x4 Land Cruiser
Temps transfert : 6 à 7 h.


Jour 7

LAGUNA BLANCA (4354m) - LAGUNA COLORADA (4330m) - ALOTA (3820 m)
Retour à la Laguna Colorada : nous reprenons le cap vers le Nord à travers les paysages superbes du désert de Siloli, connu notamment pour son fameux « arbre de pierre » où s'aventurent parfois quelques viscaches. Nous longeons ensuite la frontière chilienne en empruntant la « route des joyaux » : Lagunas Ramaditas, Honda, Ch'arkota, Hedionda et Cañapa, sanctuaires de trois variétés de flamants roses. Puis nous poursuivons en direction d'Alota, où nous passons la nuit. Nuit en refuge.
Encadrement: guide local francophone privé
Transport : véhicule privé 4x4 Land Cruiser
Temps de marche : 2h. Temps transfert : 6 à 7 h.


Jour 8

ALOTA (3820m) - SALAR DE UYUNI (3660m) - UYUNI (3680m) - LA PAZ (3650m).
D'Alota, nous roulons en direction de San Agustin. Nous traversons le village de Julaca, qui donne au visiteur l'impression d'une ville fantôme tout droit sortie d'un western. Puis nous arrivons au Salar d'Uyuni (3650 m alt.), le plus grand désert de sel du monde ! La sensation est unique : l'horizon n'a plus de limite, l'immensité invite au silence...
Arrêt à l'île d'Incahuasi, d'origine volcanique, recouverte de stromatolithes (les stromatolithes sont des colonies bactériennes fossilisées, premières traces de vie sur terre) et de cactus géants millénaires. L'après-midi, cap à l'est, en direction de la ville d'Uyuni. En route (si le temps le permet), visite de l'exploitation de sel de Colchani et de « l'hôtel de sel » (fermé depuis 2001). En arrivant à Uyuni, Nous avons l'opportunité de prendre une douche et de nous reposer à l'hôtel avant votre départ pour La Paz en bus de nuit.
Encadrement : guide local francophone privé
Transport : véhicule privé 4x4 Land Cruiser jusqu'à Uyuni puis bus de ligne couchette pour La Paz


Jour 9

LA PAZ (3650m)
Arrivée à La Paz très tôt le matin. Transfert à l'hôtel et matinée libre. L'après-midi, visite de la ville : le musée de l'or ; la place Murillo, dominée par le palais présidentiel ; puis le marché aux sorcières, où sont vendues les offrandes brûlées lors des cérémonies païennes qui se déroulent sur les lieux sacrés (huacas) situés autour de la ville ; enfin, vous terminez par le marché local aux couleurs et aux senteurs de fleurs, de fruits et de légumes variés. Repas libres. Hôtel.
Encadrement : guide local francophone privé
Transport : véhicule privé.


Jour 10

LA PAZ (3650m) - TUNI (4430m) - LAGUNA CHIAR COTA (4700 m)
Départ de l'hôtel à 8h00 en transport privé en direction de Tuni, où vous attend notre équipe de muletiers. C'est là que commence votre trek. Bien acclimaté à l'altitude après 9 jours de voyages, nous randonnons jusqu'au camp base du Condoriri. Nuit sous tente.
Encadrement : guide local francophone
Temps de marche : 4h. Dénivelé : + 200 m / - 300 m.


Jour 11

LAGUNA CHIARKHOTA (4700m) - LAGUNA WICHU KHOTA (4680m)
Nous laissons le Condoriri derrière vous et nous nous engageons au pied de l´Aiguille noire, jusqu'au col de Jallayko (5025 m alt.). Nous passons alors dans la très belle vallée encaissée de Jistaña, avant de remonter jusqu'au col de Tillipata (5000 m alt.). De là, une vue imprenable sur une myriade de lacs d'altitude récompense vos efforts. Redescente jusqu'à la laguna Wichu Khota, où le campement est installé au pied du María Lloco (5522 m alt.). Nuit sous tente.
Temps de marche : 7h. Dénivelé : + 845m / - 935m.


Jour 12

LAGUNA WICHU KHOTA (4680m) - MARIA LLUKO (4800M)
Nous progressons entre les lacs d'altitude jusqu'à l'ancien campement de la mine Santa Fe. Un court détour jusqu'à la colline qui domine le camp nous permet d'admirer à nouveau l'ensemble des lacs. Nous montons ensuite progressivement jusqu'à votre lieu de campement, encerclé par les montagnes Imilla Apacheta, Maria Lloco et Huayna Potosi (6088m). La vue est à couper le souffle.
Les plus courageux peuvent poursuivre jusqu'au lac glacière du Huayna Potosi. Le chemin, un ancien canal en pierres à flanc de montagne, aujourd'hui à sec, offre une vue surprenante sur le paysage alentour. Nuit sous tente.
Temps de marche : 4 à 7h. Dénivelé : + 320m / - 200m


Jour 13

MARIA LUKO (4800m) - CAMPO BASE -REFUGE HUAYNA POTOSI (4700 m) - LA PAZ (3650m)
Les animaux de bâts sont réunis et chargés pour cette dernière journée de trek. En milieu de matinée, vous atteignez le col Milluni (5000 m). La vallée du même nom s'offre alors à vous. Vous contournez le massif du Huayna Potosi par la gauche, avant de rejoindre une vallée que vous suivez jusqu'au refuge. A cet endroit précis, le torrent plonge littéralement dans la région des Yungas, verte et tropicale. C´est aussi la fin de notre trek.
Transfert privé pour La Paz. Hôtel ***. Dîner libre.
Temps de marche : 4h. Dénivelé : + 200m / - 300m.


Jour 14

LA PAZ - FRANCE.
En fonction des horaires de vol, matinée libre à La Paz. Transfert privé à l'aéroport de La Paz pour votre vol vers la France. Repas libres.
Encadrement: assistance francophone pour le transfert.


Jour 15

Arrivée en France.


L'agence et l'accompagnateur se réservent le droit, pour des raisons météos, de logistique ou pour votre sécurité, de modifier votre itinéraire. D'avance nous vous remercions de la confiance que vous voudriez bien nous (ou lui) accorder.

Dates / Prix

Dates Tarifs (à partir de) Départ assuré à partir de Infos Prix / Options
du 11/08/2018 au 25/08/2018

1 995 € Indisponible


Indisponible

du 08/09/2018 au 22/09/2018

1 995 € Réserver


4 pers.

du 22/09/2018 au 06/10/2018

1 995 € Réserver


4 pers.

du 13/10/2018 au 27/10/2018

1 995 € Réserver


4 pers.

du 27/10/2018 au 10/11/2018

1 995 € Réserver


En cours de confirmation

du 10/11/2018 au 24/11/2018

1 995 € Réserver


4 pers.

du 18/05/2019 au 01/06/2019

1 995 € Réserver


4 pers.

du 08/06/2019 au 22/06/2019

1 995 € Réserver


4 pers.

LE PRIX NE COMPREND PAS
  • Les entrées dans les sites (55 €) facturées à l'inscription,
  • les repas à Potosi, Sucre et La Paz,
  • les boissons,
  • la taxe de sortie du territoire bolivien (25$),
  • la taxe de transit E.S.T.A (15€) si votre vol passe par les USA,
  • les supplèments occasionés par des modifications d'itinéraire indépendantes de notre volonté,
  • l'assurance.

Fiche pratique

FORMALITES

Passeport biométrique en cours de validité, valable au moins 6 mois après la date de retour.
En quittant la Bolivie par l'aéroport , une taxe de 25$ par personne est exigée. Vous pouvez la régler par carte bancaire, en dollars.
Faire une photocopie de votre passeport avant votre départ, en cas de perte ou de vol cela vous évitera des longues démarches administratives à l'ambassade.
Attention pour tout vol via les Etats-Unis, il vous faudra avoir un passeport à lecture optique.

Pour les enfants mineurs
ATTENTION : l'autorisation de sortie du territoire est obligatoire pour tout mineur voyageant sans ses deux parents. A compter du 15/01/17, tout mineur qui voyage à l'étranger sans être accompagné de ses parents devra être muni de sa pièce d'identité en cours de validité (carte d'identité ou passeport selon la destination), d'un formulaire signé par l'un des parents titulaire de l'autorité parentale (autorisation de sortie du territoire), de la photocopie de la pièce d'identité du parent signataire.
Pour plus d'informations nous vous invitons à vous rapprocher de votre mairie.

De manière générale, les informations transmises ne s'appliquent que pour les ressortissants français. Nous vous invitons à les contrôler sur le site du Ministère des Affaires Etrangères : www.diplomatie.gouv.fr, dans la rubrique conseils aux voyageurs.

VISA A votre arrivée en Bolivie : aucun visa est exigé pour un séjour de moins de 90 jours. Pour les étrangers, veuillez consulter le consulat de la Bolivie de votre pays.

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES Pour tout vol transitant par les Etats-Unis, les ressortissants français doivent obligatoirement solliciter, via Internet, une autorisation électronique de voyage avant leur départ, ESTA (Electronic System for Travel Authorization).
Depuis le 8 septembre 2010, ESTA est obligatoire ET payant : les voyageurs doivent s'acquitter d'un montant fixé à 14$ par les autorités américaines pour 2010 (paiement en ligne par carte bancaire). L'autorisation de voyage ESTA peut être obtenue en répondant aux questions posées sur le site Internet https://esta.cbp.dhs.gov/esta/ seul site habilité par les autorités américaines. Le formulaire est à renseigner en langue anglaise, mais les instructions sont disponibles en langue française. Le ministère américain de la sécurité intérieure (Department of Homeland Security) recommande d'effectuer cette formalité au moins 72 heures avant le départ.
Depuis le 3 novembre 2014, les Etats-Unis ont mis en place de nouvelles mesures de sécurité pour les ressortissants des pays membres du Visa Waiver Program, à savoir les pays soumis à la procédure ESTA. Les personnes faisant une demande ESTA doivent désormais répondre à quelques questions supplémentaires : pseudonyme, informations complémentaires sur le passeport, coordonnées du voyageur, ville de naissance, noms et prénoms des parents, personnes à contacter en cas d'urgence, coordonnées de l'employeur, contacts aux Etats-Unis. Ces nouvelles questions sont obligatoires. Cependant, les voyageurs inscriront UNKNOWN s'ils ne peuvent répondre à l'une des questions, notamment dans le cas où ces derniers n'auraient pas connu leurs parents par exemple.

NIVEAU

2 chaussures

4 à 7 h de marche lors du trek dans la cordillère et 6 à 7 h de 4x4 dans le sud Lipez (4 jours). Pas de difficulté technique mais l'altitude et les transferts nécessitent une condition physique correcte.

HEBERGEMENT

Hôtels ***, camp, refuge, 1 nuit en bus de ligne et 1 à 2 nuits dans l'avion.

Attention : les refuges en Bolivie présentent une qualité de confort et d'attention basiques (pas de chauffage, généralement pas d'électricité, les chambres et les sanitaires sont parfois partagés...).

 

REPAS

Petit-déjeuner continental. Nourriture locale à base de riz, quinoa, haricots, maïs, ...
Déjeuner froid pendant le trek et également lors de la découverte des Salars.
Dîner chaud préparé par l'équipe.

TRANSFERTS INTERNES

Véhicule privé (minibus ou 4X4) pendant la durée du séjour et bus de ligne le J8 entre Uyuni et la Paz.

 

TRANSPORT AÉRIEN

vols réguliers avec Ibéria, American Airlines, Lanchile ou une autre compagnie.

PORTAGE DES BAGAGES

Vous portez uniquement vos affaires pour la journée.

GROUPE

Groupe entre 4 et 15 personnes

ENCADREMENT

Guides locaux francophones.

EQUIPEMENT INDIVIDUEL A PREVOIR

  • Un sac de voyage ou un grand sac à dos, ou un grand sac marin qui doit contenir vos affaires de façon étanche (dans des sacs plastiques par exemple). Proscrire les sacs rigides ou valises.
  • Un petit sac à dos (30 à 50 l) pour les affaires de la journée.

 

LES VETEMENTS A adapter selon la saison :

  • Une paire de bonnes chaussures de marche déjà rodées
  • Une paire de chaussures de rechange
  • Une veste de montagne (l'idéal étant le gore tex) + une cape de pluie
  • Un pantalon de marche ample (toile ou jogging : évitez les jeans)
  • pantalon chaud pour le soir
  • collants
  • Une fourrure polaire chaude ou un bon pull en laine (achat possible sur place)
  • 1 paire de gants + bonnet
  • 3 ou 4 paires de chaussettes de laine (pas trop grosses)
  • Plusieurs tee-shirts (ayez un deux sous vêtements en fibre thermique)
  • Un short, un maillot de bain, chapeau

 

LE MATERIEL A EMPORTER

  • Un sac de couchage (confort -10 °)
  • Lunettes de soleil de bonne qualité, crème solaire et protection des lèvres
  • Une gourde en alu d'un litre ou thermos, un couteau pliable (à mettre en soute)
  • Une lampe frontale et pile de rechange
  • Un réveil de voyage (départs matinaux)
  • Une couverture de survie
  • Votre appareil photo et batteries de secours et chargeur
  • Adaptateur universel

 

LA PHARMACIE Une pharmacie personnelle :

  • Indispensable : vos médicaments habituels + aspirine, antiseptique intestinal (type Intetrix), coramine (glucose), antibiotique à large spectre, antidiarrhéique (type immodium), antihistaminique, antiseptique, Micropur, collyre, répulsif anti-moustique, gaze, élastoplast, compresses, pince à épiler, petit ciseaux, etc...
  • Eventuellement : somnifère, antinauséeux (Primpéran), pommade anti-inflammatoire (Percutalgine).

 

Limitez le poids de votre bagage : votre sac de voyage doit pouvoir contenir l'ensemble de vos affaires. N'oubliez pas que vous bénéficiez de produits détaxés à l'aéroport d'embarquement.

En savoir plus

SANTÉ
VACCINS OBLIGATOIRES il est conseillé mais non obligatoire de mettre à jour le vaccin DT Polio et de faire les vaccins contre la fièvre typhoïde, les hépatites A et B ou la rage (pour les chiens errants)
Par contre la fièvre jaune obligatoire depuis le 15/02/2017
Suite à un récent cas de fièvre jaune, le certificat de vaccination est désormais exigé par les autorités boliviennes pour tout voyageur entrant en Bolivie en provenance des pays suivants :
Afrique : Angola, Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Tchad, Congo, Côte d'Ivoire, Éthiopie, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Guinée Équatoriale, Kenya, Liberia, Mali, Mauritanie, Niger, Nigeria, République Centrafricaine, République démocratique du Congo, Sénégal, Sierra Léone, Soudan, Soudan du Sud, Togo, Ouganda
Amérique : Argentine, Brésil, Colombie, Équateur, Guyane Française, Panama, Paraguay, Pérou, Suriname, Trinidad et Tobago, Vénézuela
AUTRES POINTS DE SANTÉ Veuillez à consommer des aliments cuits et des boissons en bouteilles capsulées.
TITRE VIE COURANTE VIE COURANTE
DÉCALAGE HORAIRE - 6h en été, - 5h en hiver. Lorsqu'il est 12h en France, il est 7h en Bolivie en hiver et 6h en été.
CHANGE La monnaie nationale en Bolivie est le Boliviano (Bolo) 1 € = 8,5933 (BOB) 1 BOB : 0,12 € en novembre 2014
Aucun problème pour changer des euros, soit dans les banques, soit dans les casas de cambio (bureaux de change), qu'on trouve un peu partout.
MOYENS DE PAIEMENT Ne comptez pas trop sur les cartes bancaires pour payer vos dépenses courantes, vous ne pourrez les utiliser que dans certains hôtels, restaurants ou boutiques chic des grandes villes. En revanche, vous trouverez dans la plupart des villes des distributeurs automatiques de billets (cajeros automáticos) acceptant les cartes Visa, MasterCard et Cirrus.
INDICATIF TÉLÉPHONIQUE De la France vers la Bolivie : 00 591, puis indicatif de la ville et numéro du correspondant.
De la Bolivie vers la France : 00 33 + numéro du correspondant (à neuf chiffres, sans le 0 initial).
COUVERTURE GSM Il existe un bon réseau de téléphonie mobile dans les grandes villes seulement, vous pourrez téléphoner avec votre portable si vous avez la couverture internationale sauf en trek et dans le sud Lipez.
INTERNET Il existe de nombreux cybercafés même dans les coins les plus reculés.
ÉLECTRICITÉ La Bolivie utilise le 220 V/230, 60 Hz/ 50Hz. Prise type A et B, les prises femelles à 2 douilles acceptent généralement les fiches plates des prises mâles d'Amérique du nord.
SÉCURITÉ
Pas de risque avéré outre la vigilance classique recommandée dans tout déplacement à l'étranger.
Afin d'adopter quelques règles de sécurité lors de vos déplacements en ville, nous vous recommandons de vous informer sur le site internet http://www.diplomatie.fr, « Conseils aux voyageurs », choisir le pays puis la rubrique « Sécurité ».
REPÈRES GÉOGRAPHIQUES
LE PAYS La Bolivie ou la République de Bolivie jusqu'en 2009, en espagnol Bolivia est un pays enclavé d'Amérique du Sud entouré par le Brésil, le Paraguay, l'Argentine, le Chili et le Pérou.
La Bolivie est composée de deux régions géographiques bien distinctes.
L'Ouest est traversé par deux cordillères d'orientations nord-sud qui bordent un vaste plateau, l'Altiplano, c'est dans cette région que vit la majeure partie des Boliviens. La Cordillère occidentale, aride, abrite quelques sommets majestueux comme le Nevado Sajama qui avec ses 6 542 mètres est le point culminant de la Bolivie.
Le haut plateau est bordé au nord-est par la Cordillère Royale où l'on peut admirer entre autres le Nevado Illimani et l'Illampu et où s'abrite la ville de La Paz. Les massifs de la Cordillère orientale abritent des vallées humides et possèdent des contreforts recouverts de forêts.
À l'Est s'étendent de vastes plaines alluviales qui bénéficient d'un climat tropical.
Le Nord de ces terres basses appartient au bassin amazonien et est en grande partie recouvert de forêt.
Plus au sud, les terres font partie du bassin du Río Paraguay, les terres y sont davantage défrichées.
RÉGIONS VISITÉES Le Haut-Plateau de l'Altiplano est le plateau le plus élevé du monde après le Tibet, avec une altitude moyenne de 3800 mètres. Les points culminants sont l'Illimani (6 882 mètres), le Parinakota (6 873 mètres), l'Illampu (6 485 mètres), le Pomorape (6520 mètres), le glacier Sajama (6 250 mètres).
C'est sur ce plateau que se trouvent les villes de La Paz, Oruro et Potosi ainsi que le lac Titicaca entre le Pérou et la Bolivie et le lac Poopo.
La région des Yungas commence sur les contreforts de la Cordillère Orientale d'où s'amorcent plusieurs vallées. C'est une région fertile dont l'activité est essentiellement agricole. On y trouve les villes de Cochabamba, Sucre et Tarija et les paysages impressionnants du Salar d'Uyuni, désert de sel de 12000 Km2 s'étendant jusqu'à la frontière Chilienne.

CLIMAT Chaud et humide. Mais ses conditions climatiques sont variées en raison d'altitudes diverses.
En haute altitude, comme dans les Andes, le climat est froid, sec et venteux alors qu'en plaine il est humide et plus doux.
Les températures moyennes annuelles se situent entre 8 °C dans l'Altiplano et 26 °C dans les plaines orientales où elles varient peu tout au long de l'année.

La Paz

jan/fév

mars/avr

mai/juin

juil/aout

sept/oct

nov/déc

T°moy.C

9,1

8,8

7,8

7,4

9,4

10,1

Préc.moy.mm

128

91

10

12

34

79

 

Sucre

jan/fév

mars/avr

mai/juin

juil/aout

sept/oct

nov/déc

T°moy.C

16,1

15,7

14,6

14,4

16,7

17,1

Préc.moy.mm

128

71

4

6

37

91

 

PROBLÈMES ENVIRONNEMENTAUX L'eau : l'eau est accessible dans tous les hôtels des grandes villes. Dans le Sud Lipez, les coupures sont plus fréquentes. Il est fortement déconseillé de boire l'eau du robinet pas ou peu traitée et d'acheter de l'eau minérale ou de traiter l'eau avec du micro-pur.
Enorme problème de pollution de sacs plastiques mais il n'y a pas de gestion des déchets collectés dont les bouteilles en plastique.
Problème de pollution des voitures (surnombre).
Depuis des siècles, les hommes exploitent la richesse minérale de la Cordillère des Andes. Les Incas, puis les Espagnols, en ont extrait l'or et l'argent qui ont fait l'aura de leurs empires. Aujourd'hui encore, l'or et l'argent, mais aussi l'étain, le zinc, l'antimoine, l'arsenic, le cadmium... sont exploités de manière intensive. Mais c'est l'une des activités humaines les plus polluantes : les mines peuvent disperser dans l'environnement de grandes quantités de métaux lourds, connus pour leur toxicité.
REPÈRES ÉCONOMIQUES
SALAIRES COMPARATIFS Le salaire minimum (smic) est de 150 euros/mois et le salaire moyen est de 430 euros.
PRINCIPALES ACTIVITÉS DU PAYS Les principales activités économiques sont l'agriculture, la sylviculture et la pêche, les produits manufacturiers, comme le textile, l'habillement, les métaux raffinés, et le pétrole raffiné.
La Bolivie est ainsi très riche en métaux comme l'étain, l'argent, ou encore le lithium.
REPÈRES CULTURELS
POINTS D'HISTOIRE 1200 : La Bolivie est incorporée à L'Empire Inca.
1535 : Francisco PIZARRO débarque sur le continent avec ses troupes (c'est le conquistador espagnol qui a conquis et soumis l'Empire Inca).
1781 : C'est l'année de révoltes indiennes : Tupac Katari, Julián Apasa Nina de son vrai nom, est l'un des leaders du soulèvement indigène face aux colons espagnols.
En 1781, il regroupe quelques quarante mille hommes avec lesquels il assiège la Paz ; en vain. Quelques mois plus tard, en novembre, il réitère l'opération, mais cette fois, il est capturé et exécuté.
1825 : c'est l'indépendance de la Bolivie : la lutte pour l'indépendance commence en 1809 sous la pression des armées de Bolívar (d'où le nom de Bolivie en hommage au révolutionnaire). L'indépendance est proclamée en 1825 après la victoire du général Antonio José de Sucre. Élu président à vie de la Bolivie en 1826, Sucre abdique en 1828 pour devenir président de la Colombie. Il est assassiné peu de temps après.
1884 : La Bolivie perd de la région côtière (Iquique, Antofagasta) suite à la guerre du Pacifique (1879-1884) contre le Chili. C'était l'unique accès à la mer de la Bolivie.
1903 : Le pays perd une partie de l'Amazonie suite à conflit avec le Brésil (guerre de l'Acre). Entre 1899 et 1903, la Bolivie et le Pérou sont en guerre contre le Brésil. L'enjeu: le contrôle de la zone d'Acre riche en hévéas et en or.
1935 : C'est maintenant la perte de la partie sud suite au conflit avec le Paraguay (guerre du Chaco, de 1932 à 1935) que la Bolivie subit. L'enjeu principal de cette guerre est le pétrole. La Bolivie est alors défendue par des compagnies pétrolières nord-américaines et le Paraguay par des compagnies britanniques. Au final, les trois quarts de la zone reviennent au Paraguay, et le reste à la Bolivie.
1964 - 1982 : Il y a une succession de coups d'État militaires. En 1964, le coup d'État du général Barrientos sonne l'air des dictatures militaires.1989 : C'est l'élection de Jaime Paz Zamora (MIR - Mouvement de la Gauche Révolutionnaire) à la présidence et la mise en place d'un gouvernement de coalition avec Hugo Banzer Suárez.
1997 - 2001 : Hugo Banzer Suárez est élu président. Il privatise l'eau à Cochabamba, ce qui donne lieu, par la suite, à la "guerre de l'eau".
2001 - 2003 : Gonzalo "Goni" Sanchez de Lozada est de nouveau président. Avec une cote de popularité au plus bas les derniers temps, notamment à cause des propositions concernant la privatisation du gaz bolivien, il est contraint de quitter ses fonctions de président et laisse le pouvoir à son vice-président, Carlos Mesa. Ses idées libérales lui ont valu les surnoms de "vendeur de la patrie" et "el gringo".
2003 - 2005 : Carlos MESA est président et doit affronter une grave crise sociale qui aura raison de son mandat. Il démissionne en 2005.
2005 : Election à la présidence d'Evo Morales (leader du MAS - Mouvement vers le Socialisme). C'est la première fois qu'un Aymara (peuple originaire du lac Titicaca) accède à la plus haute fonction de l'État. L'année suivante, il commence sa politique de nationalisation avec les hydrocarbures.
2009 : Une nouvelle constitution est mise en place. Grâce aux différentes nationalisations (pétrole et gaz surtout), le pays a de nombreuses rentrées d'argent. C'est aussi l'année où Evo Morales est réélu.
2010 : La Bolivie organise la Conférence mondiale des peuples sur le changement climatique et sur les droits de la Terre Mère.
2011 : Cette année est l'année des protestations contre le gouvernement : grèves paralysant les villes, revendication des droits des peuples amazoniens.
2012 : Les dialectes locaux (36 au total) sont reconnus comme langues nationales au même titre que l'espagnol.
2014 : Réélection d'Evo Morales à la tête du gouvernement.
PEUPLES, ETHNIES ET LANGUES La population bolivienne est multi-ethnique avec des Amérindiens, des Métis, des Européens, des Asiatiques et des Africains.
La langue principale est l'espagnol, bien que les langues aymara et quechua soient également fréquentes.
La constitution bolivienne de 2009 reconnaît 37 langues officielles (aymara, araona, baure, bésiro, canichana, cavineña, cayubaba, chácobo, chimán, ese 'ejja, espagnol, guarani, guarasu'we, guarayu, itonama, kallawaya, leco, machineri, maropa, mojeño-trinitario, mojeño-ignaciano, moré, mosetén, movima, pacahuara, puquina, quechua, sirionó, tacana, tapiete, toromona, uru-chipaya, wichi, yaminahua, yuki, yuracaré etzamuco).
RELIGIONS La religion et l'Église tiennent une place très importante dans la société bolivienne. Le catholicisme est la religion d'État. Il y a en Bolivie 400 églises et groupes protestants.
La plupart des Boliviens sont catholiques et vont à la messe deux fois par jour. Cette religion a été imposée par les Espagnols et est une institution car elle est même enseignée à l'école, bien que le nombre de protestants augmente dans le pays.
Le rapport à la terre est sacré et la Pachamama, déesse de la fertilité, reste une divinité à honorer. Les Boliviens lui offrent des feuilles de coca, de l'alcool et le sang des animaux. Ils croient au soleil, à la lune, à la terre et à la montagne.
ART Chaque région possède une tradition musicale bien ancrée.
La musique des Andes prend des tonalités mélancoliques et obsédantes sur les hauteurs désolées de l'Altiplano et se traduit par des rythmes plus entraînants dans la région de Tarija.
Des danses comme la cueca, l'auqui-auqui et le tinku occupent une place importante dans la culture populaire.
L'artisanat produit surtout des tissages et des travaux d'aiguille aux vives couleurs, hérités d'un savoir-faire trois fois millénaire.
CUISINE / NOURRITURE La gastronomie a une place importante en Bolivie, la cuisine est très riche et variée.
Les Boliviens sont de grands producteurs de quinoa.
Le pays dispose aussi d'une capitale gastronomique, Cochabamba, réputée pour son plat typique le pique macho.
On y trouve des plats basés principalement sur le maïs et la viande tels que, le plato placeño, la sajta de pollo, le chicharon ou encore le picante mixto.Le met le plus typique est la salteña, souvent consommé dans la matinée.
La sopa de mani, soupe de viande et de cacahuètes, peut être quant à elle la seule nourriture de la journée; elle est traditionnellement dégustée le dimanche en famille.
Certaines spécialités appartiennent à des régions boliviennes telles que le chorizo à Sucre, la saice à Tarija, composé de viande hachée épicée et de riz, et la truite Titicaca à Trucha.
Concernant les desserts, on y trouve beaucoup de chocolats notamment le ceibo qui est un chocolat noir d'excellence.
Les boissons sont aussi importantes et sont principalement à base de plantes.
La tisane de coca en est l'une des principales ainsi que la chicha qui est une boisson alcoolisée à base de maïs ayant des effets sur les fonctions motrices.
Les Boliviens apprécient particulièrement les vins chiliens, les bières et le café qui reste très consommé et produit de façon artisanale.
UN COMPORTEMENT RESPONSABLE
US ET COUTUMES Au quotidien, vous remarquerez que les Boliviens sont de fervents chrétiens. Ils sont aussi très reconnaissant envers la Pachamama, et vous assisterez probablement à des offrandes à la Terre Mère. Ces rituels sont assez fréquents dans toute la Bolivie. Par exemple, avant de faire un trajet, une bouteille d alcool est lancée sur le bus en question en guise d'offrande à la Pachamama et pour assurer un voyage sans encombre et mauvaises surprises.
La fête de Todos Santos est un des moments forts du calendrier Bolivien. On y cultive la mémoire des morts, on fleurit leurs tombes. Le cimetière ne désemplit pas de la journée, et les familles viennent honorer la mémoires de leurs ancêtres.
Carnaval d'Oruro : le plus grand carnaval du pays rassemble plus de 15 000 musiciens en février. Il célèbre l'alliance éternelle entre l'homme, son environnement naturel et les divinités.
Divinités chrétiennes (proximité du Carême) mais surtout païennes : la terre mère "Pachamama".
Toute la Bolivie se réunit pour assister ou participer aux festivités : danses, musique folklorique, décoration des rues et des maisons, libations, cavalcades, mascarades, costumes...
SAVOIR VIVRE (DONT PRISE PHOTOS) Photographier (ou filmer), oui mais ... Avec leur consentement lorsqu'il s'agit de personnes. Lorsque vous photographiez les gens, faîtes-le avec parcimonie et respect ; essayez de vous mettre leur place : de quelle manière accepteriez-vous que l'on vous photographie, comment n'aimeriez-vous pas qu'on le fasse ? Vous pouvez photographier les paysages sans limites !
POURBOIRES Voyage découverte : montants minimums des pourboires recommandés pour un séjour en Bolivie, variables selon l'itinéraire : 5 EUR par personne et par jour (soit 35 EUR par personne, par semaine).
Recommandation de distribution du pourboire : De 1,5 à 2 EUR pour le guide qui accompagne tout le long du voyage (50bs) ; 1 EUR par membre de l'équipe chauffeurs (40bs) ; cuisinier et assistant guide.
Voyage trek : montants génériques minimums des pourboires recommandés pour un séjour en Bolivie, variables selon l'itinéraire : 6 EUR par personne et par jour (soit (42 EUR par personne, par semaine).
Recommandation de distribution du pourboire : De 1,5 à 2 EUR pour le guide qui accompagne tout le long du voyage ; 1 EUR par membre de l'équipe chauffeurs (40bs) ; cuisinier et assistant guide Supplément de 0,5 EUR (30bs) pour le reste de l'équipe (aide cuisinier, muletier, porteurs).
Cet indicatif tient compte du niveau de vie général du pays, et a pour objectif d'éviter de déstabiliser les équilibres économiques locaux.
SOUVENIRS Privilégiez l'achat d'artisanat fabriqué localement afin de soutenir le savoir faire local. Pensez à la préservation du patrimoine naturel et culturel : on ne repart pas avec des fleurs, coquillage, pierres, antiquités...
Vous pouvez opter pour des vêtements en laine de lama, extrêmement chauds, des sacs en cuir, mais aussi des bijoux en argent, qui sont relativement courants et bien réalisés par les artisans locaux.
Le miel local est également délicieux.
DÉCHETS Il est difficile d'agir directement contre les pratiques étatiques mais à notre niveau à travers notre représentant, nous pouvons :
Respecter des mesures simples avant un départ : prendre soin de ne sélectionner que ce dont ils auront réellement besoin ; retirer les emballages superflus de leurs produits (savons, bouteilles) ; emporter détergents respectueux de l'environnement dans des quantités limitées ; Participer à système de collecte mis en place par le réceptif ; Rapatrier en France des déchets non recyclable sur place (pile, bombes aérosols, plastiques ...).
Acheter des bonbonnes d'eau à plusieurs afin de minimiser l'achat de bouteilles en plastique.
CHARITÉ ET MAIN TENDUE À vous de juger sur place de l'attitude que vous souhaitez adopter par rapport « aux mains tendues » ; gardez simplement à l'esprit que l'un des effets pervers en cédant à cette demande, c'est parfois de pérenniser cette pratique. Si vous donnez, donnez parcimonieusement.
TOURISME SEXUEL Le tourisme sexuel est un crime grave, quelque soit le lieu de destination. De nouvelles lois permettent désormais de poursuivre et juger dans leurs pays d'origine ceux qui se rendent coupables d'abus sexuels même si ceux-ci ont eu lieu à l'étranger. Dans notre démarche de tourisme responsable, nous vous demandons de dénoncer tout comportement douteux auprès de votre guide ou des autorités compétentes.

CHARTE ETHIQUE DU VOYAGEUR Vous trouverez dans votre ESPACE CLIENT, un document appelé « Charte éthique du voyageur » qui vous donnera de nombreuses pistes pour ne laisser (et encore !) que l'empreinte de vos pas, et avoir une attitude « responsable et solidaire ». Nous vous engageons à le consulter attentivement.

LEXIQUE
  • Hola / Salut
  • Buenos días / Bonjour
  • Buenas noches / Bonsoir
  • Cómo estas ? / Comment ça va ?
  • Gracias / Merci
  • De nada / De rien
  • Por favor / S´il vous plaît
  • Qué hora es ? / Quelle heure est-il ?
  • Cuánto cuesta ? / Combien ça coûte ?
  • Hay un descuento ? / Y-a-t'il une réduction ?
  • A qué hora nos encontramos ? / A quelle heure on se retrouve ?
  • Dónde esta el véhiculo ? / Où est le véhicule ?
  • Cómo se llama ? / Comment ça s´appelle ?
  • Me llamo... / Je m´appelle...
  • Cuánto tiempo falta ? / Combien de temps reste-il ?
  • Me gusta - No me gusta / J´aime - Je n'aime pas
  • Tengo sed / J'ai soif
  • Agua potable / De l'eau potable
  • Tengo hambre / J'ai faim
  • Tienda de comestibles / Epicerie
  • Cena / Souper
  • Desayuno / Petit déjeuner
  • Comida / Repas de midi
  • Bolsa de comida / Pique-nique
  • Esta rico - muy rico / C'est bon - très bon
  • Dónde esta el baño ? / Où sont les toilettes ?
  • Dónde hay un teléfono público ó locutorio ? / Où puis-je trouver une cabine téléphonique ?
 
EN SAVOIR PLUS...
BIBLIOGRAPHIE
  • L'art précolombien - José Alcina - Mazenod
  • Le petit futé - Pérou - Bolivie - Nouvelles éditions de l'université
  • Lonely planet - Lonely planet publication (existe en français)
  • Le grand guide de l'Amérique du Sud - Bibliothèque du voyageur - Gallimard
 
ADRESSES UTILES Ambassade de Bolivie, 12 Avenue du President Kennedy, 75016 Paris
Tél : 01 42 24 93 44 / E-mail : http://embolivia.paris@wanadoo.fr
Maison de l'Amérique Latine, Boulevard St Germain; 75007 Paris
SOURCES Wikipédia, Lonelyplanet.

Avis

Déposer votre avis sur ce circuit


Soyez le premier à déposer un avis

Pour Bolivie, Salars et la cordillère Royale
Votre note :
Recharger

Ajouter à la
sélection
Supprimer de la
sélection

Facebook
Twitter
Google Plus

Envoyer à un ami

Séjours similaires

Randonnée dans les Cinque Terre
Randonnée dans les Cinque Terre

Randonnée en étoile

Italie

5 jour(s)

A partir de 655 €

Randonnée dans les Calanques de Marseille et la Côte Bleue
Randonnée dans les Calanques de Marseille et la Côte Bleue

Randonnée en étoile

Calanques

5 jour(s)

A partir de 695 €