Contact 04 92 45 04 29

Vietnam, Mosaïque de minorités en Tonkin

Rando à pied - Accompagné - Randonnée itinérante

Retour
Vous aussi donnez votre avis !
  • Randonnée au Vietnam
    Randonnée au Vietnam
  • Randonnée au Vietnam
    Randonnée au Vietnam

Spécifications du circuit

Réference : VOYVMMT

Activité : Rando à pied

Niveau physique :

Formule : Accompagné

Type : Randonnée itinérante

Destination : Vietnam

Durée : 15 jour(s) / 14 nuit(s) / 7 jour(s) d'activité(s)

Portage : Pas de sac à porter

Hébergement : Chambre d'hôtesHôtel **

Date du prochain départ : 05/05/2018

Prix à partir de : 2 195


Télécharger / imprimer la fiche descriptive

Télécharger / imprimer le bulletin d'inscription

Réserver

Le séjour

Au programme de notre voyage randonnée au Vietnam, vous découvrirez le nord du pays, ses paysages de rizières et de montagnes, ses traditions, ses coutumes et ses habitants !

Notre séjour a été réfléchi afin de rester loin des voies touristiques majeures du pays afin découvrir le Vietnam vrai et insolite !

Programme

Jour 1

Vol depuis Paris jusqu'à Hanoï. Nuit dans l'avion.


Jour 2

Hanoï
Accueil à l'arrivée de votre vol par votre accompagnateur. Selon l'heure d'arrivée, nous plongerons dans l'ambiance frénétique d'une Asie aux villes surpeuplées, dans le flot de la circulation méthodiquement anarchique des deux roues.
Notre hôtel est en plein centre de la capitale, dans le Quartier des Trente Six Corporations, cœur marchand de l'ancienne capitale royale. Nous aurons l'occasion dès le premier jour d'arpenter à pied ses rues où commerces et artisans sont groupés en corporations.
Hébergement : Hôtel.


Jour 3

Hanoï
Journée de visite de Hanoï. Nous suivrons le plan d'urbanisme de l'ancienne capitale royale où se dessine une zone Nord consacrée au roi et à sa vie privée et ses loisirs (Lac de l'Ouest, Pagode Thanh Quoc), une zone centrale consacrée à la vie publique (Temple Tran Vu, Pagode au pilier unique, temple de la littérature, temple de la montagne de Jade), et l'Est aux commerçants et artisans, ainsi que le quartier de la cathédrale réservé aux étrangers (Quartier des Trente Six Corporations, Lac Hoan Kiem, Temple Ngoc Son). Hébergement : Hôtel


Jour 4

Hanoi -Tay Con Linh- Trek
Route à travers le Nord du Delta du Fleuve Rouge, puis la Moyenne région et ses vergers de Litchis et d'agrumes ou les pentes striées par les rangées de thés pour le massif du Song Chay jouxtant le Yunnan. Cette forteresse naturelle est de longue date un abri pour les nombreuses ethnies qui ont fui l'empire du Milieu, ses persécutions comme ses famines. Après un arrêt à Tan Sa Phin, nous débutons notre petit trek dans un paysage de moyenne montagne avec forêts et rizières en terasses. Vous croiserez, également, de nombreux représentants des minorités ethniques qui ont occupé au cours des siècles ces flancs de montagne, fuyant famines et persécutions de l'Empire du Milieu (Tay, Hmongs Hoa, Nungs, la Chis, Ha Nhis, Phu La, Yao, etc). Ce soir, vos hôtes seront Tays, vous dinerez avec la famille et dormirez dans leur maison sur pilotis à quatre pans.
Transport : Minibus
Hébergement : chez l'habitant
Temps de marche : 3 heures
Dénivelé positif : 100m / Dénivelé négatif : 100m


Jour 5

Trek-Thong Nguyen
Vous franchissez la Porte du Ciel, col couronné de forêt aux essences rares et au mélange de flore tropicale et tempérée comme des arbres de la famille des châtaigniers ou des fougères arborescentes et des orchidées. Puis nous traverserons Phin Ho, village Man Ta Pan, étant célèbre pour ses thés centenaires dont on cueille les feuilles pour le fameux thé Shan Tuyet. Nous descendrons, ensuite, dans la vallée de Lang Giang. Arrivés à Pan Hou village, Madame Tien et son équipe vous prépareront un bain traditionnel aux plantes médicinales, aux vertus reconstituantes et relaxantes dans la maison de bain.
Hébergement : hôtel
Temps de marche : 5 heures
Dénivelé positif : 200m / Dénivelé négatif : 500m


Jour 6

Thong Nguyen - Du Gia
Nous prenons le minibus pour nous rendre dans le Massif du Pu Ta Ca (3heures de route). Le territoire que nous allons arpenter constituer une partie du royaume que les Hmong s'étaient taillé à al fin du 18ème siècle au détriment des Tays et Tibeto-Birmans. Vous pourrez, alors, observer de beaux paysages de massif montagneux enforesté alternant avec la pieraille des Hauts plateaux calcaires. Puis nous marcherons jusqu'à Lung Ho (environ 1 heure) où nous déjeunerons. Enfin, reprise de la marche (environ 3 heures) pour se rendre au hameau de Ha Lia dans une maison Hmong.
Transport : Minibus
Hébergement : chez l'habitant
Temps de marche : 4 heures
Dénivelé  positif : 400m


Jour 7

Du Gia
La marche continue dans une nature des moins peuplées du pays, nous pénétrons dans une enclave Yao. Ainsi, nos hôtes seront des Yaos à tunique longue dans le hameau de Thanh Tra.
Hébergement : chez l'habitant
Temps de marche : 5 heures
Dénivelé positif : 100m / Dénivelé négatif : 300m


Jour 8

Du Gia- Dong Van
Après 2 heures 30 de marche dans un vallon aride, nous arrivons à Mau Dué où nous attend notre véhicule pour nous amener à Dong Van, l'ancienne capitale du royaume sous ce nom de Splendeur de l'Est. Nous visitons, ensuite, le village de Pho bang aux maisons de terre compactée et le yamen du dernier souverain qui remit son royaume au pouvoir révolutionnaire en signe d'une amitié peut être un peu contrainte et forcée.
Transport : Minibus
Hébergement : Hôtel
Temps de marche : 2h30
Dénivelé positif : 100m / Dénivelé négatif : 300m


Jour 9

Dong van - Meo Vac - Bao Lac
Sous le piton rocheux où se perche l'ancien fort français, la halle de Dong Van datant également de la période française, abrite un marché frontalier où se côtoient les nombreuses minorités de la région qui sautent allègrement la frontière sans respect pour les réalités et impératifs politiques actuels. Nous passons le col de Ma Pi Leng dans un paysage de désert minéral pour nous diriger vers le marché de Méo Vac, étant le marché regroupant le plus grand nombre de populations différentes. Puis, dans l'après midi, nous partirons à pied à la rencontre des populations Giay, localisées un peu plus loin sur l'extrémité du plateau, avant de franchir le Song Gam et d'entrer dans la province de Cao Bang.
Transport : minibus
Hébergement : hôtel


Jour 10

Bao Lac
Nous quittons le bourg de Bao Lac pour une randonnée de la journée qui va nous mener dans un des hameaux Lolos Noirs. Vous les avez peut être découverts à l'occasion de l'émission télévisée « rendez-vous en terre inconnue », rassurez vous vous ne visiterez pas le village sujet de l'émission, celui-ci étant devenu victime d'une réputation qui lui fait perdre tout intérêt. Puis nous rentrons en fin d'après midi à Bao lac.
Hébergement : hôtel


Jour 11

Bao Lac - Ta Lung
Nous quittons Bao Lac pour nous enfoncer dans la province Cao Bang. Nous passons le col de Ma Phuc et pénétrons sur le plateau de Quang Hoa, parsemé de pains de sucre karstiques et peuplé de populations Nung An aux tenues indigo. Arrêt à ta Lung. Nous sommes, alors, en zone frontalière avec le Khouang Xi en face de nous. Nous nous remettons en marche jusqu'au hameau de Ban Coc où nous logerons chez les Tays.
Transport : minibus
Hébergement : chez l'habitant

Temps de marche : 3 heures
Dénivelé positif : 200m


Jour 12

Ta Lung-Lang Son
Nous quittons nos hôtes Tays pour retourner à la route nationale où nous attend notre véhicule qui nous emmènera à Lang Son par la RC4, étant célèbre pour la catastrophe militaire française de 1950 où 4800 combattants perdirent la vie dans le défilé de Dong Khé et le cirque de Coc Xa. Après avoir franchi Dong Khé, nous passerons That Khé puis le point frontière de Dong Dang avant d'arriver à Lang Son pour la nuit.
Transport : minibus
Hébergement : hôtel
Temps de marche : 3 heures
Dénivelé négatif : 200m


Jour 13

Lang Son - Bai Tu Long
Après 4 heures de route, nous arrivons sur le Golfe du Tonkin, écrin de la baie d'Along. Ici, la vie n'a pas changé, les pêcheurs sont toujours des pêcheurs et un peu contrebandiers. Nous embarquons en milieu de journée pour une croisière dans la baie.
Transport : minibus
Hébergement : à bord du bateau


Jour 14

Bai Tu Long-Noi Bai
Aurores et crépuscules mettent en scène des décors irréels. Après le petit-déjeuner, le bateau continuera sa trajectoire au travers des milliers de pains de sucres émergeant des eaux turquoises. Ce paysage très changeant, en passant par la brume et le soleil éclatant vous émerveillera tout au long de votre croisière. Des populations de pêcheurs nomades vivent de la baie et s'y rassemblent en villages flottants. Après le déjeuner, nous débarquerons au port de Bai Chay pour prendre la route de retour vers l'aéroport d'Hanoi où notre vol retour nous attend.
Transport : Minibus
Hébergement : dans l'avion


Jour 15

Arrivée Paris


l’accompagnateur se réservent le droit, pour des raisons météos, de logistique ou pour votre sécurité, de modifier votre itinéraire. D’avance nous vous remercions de la confiance que vous voudriez bien nous (ou lui) accorder.

Dates / Prix

Dates Tarifs (à partir de) Départ assuré à partir de Infos Prix / Options
du 05/05/2018 au 19/05/2018

2 195 € Réserver


0 pers.

du 02/06/2018 au 16/06/2018

2 195 € Réserver


0 pers.

du 21/07/2018 au 04/08/2018

2 595 € Réserver


0 pers.

du 11/08/2018 au 25/08/2018

2 595 € Réserver


0 pers.

du 22/09/2018 au 06/10/2018

2 245 € Réserver


0 pers.

du 20/10/2018 au 03/11/2018

2 345 € Réserver


0 pers.

du 17/11/2018 au 01/12/2018

2 245 € Réserver


0 pers.

du 22/12/2018 au 05/01/2019

2 595 € Réserver


0 pers.

du 12/01/2019 au 26/01/2019

2 195 € Réserver


0 pers.

LE PRIX COMPREND
  • l'hébergement en pension complète
  • les transports prévus au programme
  • l'accompagnement
  • le vol Paris - Hamoi
  • le transfert des bagages
LE PRIX NE COMPREND PAS
  • les repas à Hanoi
  • les frais de visa
  • les boissons
  • les pourboires d'usage
  • les massages optionnels
  • l'assurance multirisque 3,9%.

 

Fiche pratique

ACCUEIL

À L'aéroport de Paris

DISPERSION

À L'aéroport de Paris

FORMALITES

 

-   passeport obligatoire valable 6 mois après la date d'entrée dans le pays pour les adultes et les enfants.
-   VISA : délivré sur place 
Nous nous occupons de l'obtention d'une lettre d'invitation officielle qui vous sera remise par courrier électronique (ou par courrier postal) une semaine avant le départ. Pour cela, nous vous demandons de nous fournir dès votre inscription toutes les informations suivantes : nom, prénom, sexe, nationalité, date et lieu de naissance, N° de passeport avec  dates d'obtention et de validité.
 
Cette lettre vous sera facturée 10€ et vous sera indispensable à l'obtention de votre visa à l'aéroport d'Hanoï et Saïgon.
Vous aurez néanmoins à régler le visa (délivré à l'aéroport), 45USD /personne.
Munissez vous de 2 photos d'identités pour l'obtention du visa à l'aéroport.
 
De manière générale, les informations transmises ne s'appliquent que pour les ressortissants français. Nous vous invitons à les contrôler sur le site du MAE, dans la rubrique conseils aux voyageurs.
 
 
Santé
Traitement anti-paludéen recommandé. Pas de vaccination obligatoire autre que les vaccins traditionnels. Assurez-vous néanmoins d'être à jour pour les vaccinations courantes. Consultez votre médecin traitant pour de plus amples renseignements.

 

NIVEAU

1 chaussure

2,5 à 5 heures de marche/jour facile avec de faibles dénivelés, sur 7 jours.

 

HEBERGEMENT

  • 7 nuits en hôtels en chambre doubles (SDB privée) en ville.
  • 1 nuit à bord d'un bateau
  • 4 nuits chez l'habitant en chambre commune, non consécutives, sauf 2 nuits. Les nuits chez l'habitant se font dans des conditions parfois simples et rustiques. Les nuits se font sur des nattes à même le sol, recouvertes de matelas mousse. Pour plus de confort, nous vous conseillons d'emmener un matelas complémentaire (type autogonflant). Nous avons choisi de privilégier lors de ces soirées, les rencontres avec les habitants et leur style de vie. Ainsi nous vous faisons appel à votre adaptabilité et tolérance si les coutumes ne sont pas les mêmes que chez nous…Cela dit vous avez choisi ce voyage, pour le dépaysement ! ! !
  • 2 nuits dans l'avion selon les horaires de vol.
Nourriture :
Lors des soirées en ville, repas pris dans des restaurants locaux, sinon pris chez l'habitant, préparés par notre équipe locale. Repas libres à Hanoï. La cuisine vietnamienne n'est pas épicée et est un véritable délice ! ! !
Eau en bouteille disponible quasiment tous les jours, mais dans le souci, de préserver l'environ et du traitement des déchets ; l'utilisation de Micropure ou d'Hydroclorazone, pour purifier l'eau, reste conseillée.

 

TRANSFERTS INTERNES

les transports routiers se font en minibus privée ; à bord du sampan (bateau traditionnel en bois) dans la baie d'Along.

Le voyage aérien : vol régulier sur Malaysian Airlines, Singapour Airlines, ou une autre compagnie régulière, au départ de Paris.

 

PORTAGE DES BAGAGES

uniquement les affaires de la journée. Les bagages sont transportés en véhicule.

GROUPE

de 4 à 15 personnes

ENCADREMENT

Par un guide vietnamien francophone et un chauffeur.

 

EQUIPEMENT INDIVIDUEL A PREVOIR

 (À adapter selon les saisons)

 
 un pe­tit sac à dos (30 à 40 l) pour les af­faires de la jour­née et comme ba­gage à main du­rant les trans­ports,
• un sac de voyage ou sac ma­rin ( + prévoir un autre petit sac afin d'emporter lors des jours de trek, uniquement les affaires dont vous aurez besoin pour quelques jours – porté par les porteur), éviter les valises, encombrantes lors des treks,
• un drap (ou drap-sac), possibilité d'acheter sur place des draps de sac en soie : petit et confortable et pas cher,
• un sac de couchage léger du mois d'octobre au mois de mars,
•  des gants et un bonnet d'octobre à mars
•  une paire de chaussures de marche légères,
• une paire de chaussures légères pour le soir à l'étape et en ville type sandales,
• un pull léger ou une fourrure polaire fine,
• une cape de pluie ou une veste imperméable,
• des affaires de re­change (T-shirts, pantalons de toile légers, bermudas...)
• un maillot de bain,
• des lu­nettes de so­leil,
• un cha­peau et de la crème so­laire,
• une gourde d'un litre mi­ni­mum + des pas­tilles type Mi­cro­pur,
• un cou­teau pliable,
• une lampe de poche ou fron­tale a­vec piles et am­poule de re­change,
• de la crème anti-moustique (corps et vêtements),
• vos affaires de toi­lette et une pe­tite phar­ma­cie per­son­nelle : élas­to­plast, désinfectant, gaze stérile, as­pi­rine ou paracétamol, se­conde peau (Compeed, Spenco), traitement antipaludéen, mi­cro­pur etc...,
 
Prévoyez des affaires plus chaudes pour la période de septembre à mars.
de manière optionnelle
• un matelas type karrimat ou mieux encore, autogonflant,
·      bâton(s) de marche
·      serviettes humidifiées type «Calinette» ou plus écologique, un gant de toilette.
·      sacs plastiques pour l'étanchéité de vos affaires
·      Boules Quiès
 
N.B. : vos affaires personnelles transportées en voiture devront être contenues dans un seul bagage (de préférence sac à dos ou sac de voyage) n'excédant pas 12 kg.
Lors de l'enregistrement à l'aéroport pensez à mettre en bagage soute votre couteau de poche et tout objet tranchant ou piquant, sinon il vous sera confisqué à l'embarquement.

 

En savoir plus

 
EXTENSION : CAMBODGE : Angkor, la cité impériale khmère
5 jours – 3 nuits – 1 jour de marche, 1 jour de vélo
 
Cette extension peut se dérouler au début ou à la fin de votre séjour, en utilisant un vol intérieur de la fin de votre séjour (au Vietnam, en Thaïlande ou au Laos), à Siem Reap au Cambodge. Par exemple, vous terminez votre séjour à Saigon. Nous vous proposons un vol Saigon-Siem Reap. Puis à la fin de votre séjour au Cambodge, vous repartirez directement pour la France. Ceci sous réserve de disponibilité aérienne.
 
J1 : vol Saigon ou Hanoi ou Bangkok ou … / Siem Reap. Accueil aéroport et transfert à l'hôtel.
J2 : Première découverte du site. Matinée consacrée à Angkor Wat. Puis marche jusqu'au Phnom Bakheng, belvédère sur toute la zone d'Angkor. L'après-midi, poursuite de la découverte pédestre à Angkor Thom ou encore « la grande ville royale ". Puis, découverte du Bayon, aux bas-reliefs des galeries remarquables. Massage aromathérapie ou tropical. Hôtel à Siem Reap. 3 heures de marche au total.
J3 : poursuite de la découverte après un transfert pour Srah Srang, nous partons explorer à pied les temples de Bantey Kdei, et Ta Prohm. Ce dernier a été volontairement laissé par les archéologues tel qu'il était à la fin de XIXème siècle, cerclé d'une végétation tropicale. Randonnée le long de l'Eastern Baray, passant par le Ta Nei, jusqu'au temple de Preah Khan, très joli temple, bien restauré. Découverte de Neak Pean, les bassins sacrés. Nuit à l'hôtel à Siem Reap. 4 à 5 heures de marche au total.
J4 : temps libre jusqu'au transfert aéroport. Vol pour Paris.
J5 : Arrivée Paris.
 
Supplément aérien : à partir de 280€ (comprenant le vol Hanoi/Siem Reap et Siem Reap/Paris)
Supplément terrestre : à partir de 295€, base 2 personnes en chambre double.
 
Demander la fiche technique :  pour plus de renseignement et détails sur les tarifs.

PRÉSENTATION VIETNAM
Données générales
 
Intitulé officiel du Pays :
République socialiste du Viêt Nam (Viêtnam, Viêt-nam, Vietnam ou Viet Nam)
Capitale :
Hanoï mais la plus grande ville est Ho-Chi-Minh (ou autrement dit, Saigon)
Superficie :
331,698 km2 le 65eme plus grand pays du monde
Population :
91 519 289 habitants en 2012 contre 64 876 618 habitants en France
Langue officielle : le vietnamien
Régime Politique :
Le Viêt Nam est officiellement une « République socialiste ». Un seul parti est autorisé, le Parti communiste vietnamien qui contrôle toutes les institutions politiques du pays.
Chef d'Etat :
Président : Truong T?n Sang ( depuis juillet 2011) 
Premier ministre : Nguy?n T?n Dung
Secrétaire général du Parti : Nguy?n Phú Tr?ng
Espérance de vie en 2009:
74,6 au Vietnam contre 81,1 en France
Point culminant :
Le Phan Xi Pang (Mont Fansipan) est le point culminant du pays, avec 3 143 m.
 
Informations pratiques pays
 
Poids et mesures : système métrique international utilisé au Vietnam
 
Electricité :
220v et prises identiques à celles utilisées en France. Vous aurez la possibilité de recharger vos batteries d'appareils photo et caméras quasi tous les soirs. Malgré tout, mieux vaut prévoir de l'autonomie lors des nuits chez l'habitant.
 
Indicatif téléphonique : pour joinde le Vietnam depuis la France, il faut composer le 00 84 suivi du numéro de votre correspondant de 6 à 8 chiffres. La couverture GSM est largement présente au Vietnam. Renseigner vous auprès de votre opérateur si vous avez un « forfait monde ».
 
Décalage horaire :
+ 6 h de décalage par rapport au méridien de Greenwitch, soit quand il est 12h à Paris, il est 18h à Saigon ou Hanoi en hiver et 17h en été.
 
Change :
Vous pourrez échanger des euros. N'oublier pas de demander des petites coupures de dôngs (monnaie vietnamienne), car il est plus intéressant de payer en monnaie locale qu'avec des devises étrangères.
1 € = 28043 dong vietnamien (VND) - taux de change au 25/07/2013
Distributeurs de billets à Hanoi à la ANZ Bank. Vous ne pourrez payer avec votre carte de crédit que dans les grands hôtels d'Hanoi ou les restaurants chics et les centres médicaux. Prévoyez donc du liquide.
Les travellers chèques ne sont acceptés qu'à Hanoi sur notre parcours.
 
 
 
Repères Géographiques
 
Le pays :
Les Vietnamiens décrivent souvent leur pays comme une palanche avec un panier de riz à chaque extrémité. S'étendant sur 1 600 km le long de la côte orientale de la péninsule indo-chinoise, il comporte deux grandes plaines alluviales (le delta du fleuve Rouge, au nord, et celui du Mékong, au sud) séparées par un isthme (50 km seulement à son point le moins large).
Montagnes et collines recouvrent les trois quarts du pays. Le plus haut sommet est le Fan Si Pan (3 143 m), à l'extrême nord-ouest. Les monts Truong Son (cordillère annamitique) forment les Hauts Plateaux, le long des frontières du Laos et du Cambodge.
 
Climat :
Situé dans la zone des moussons, le Vietnam bénéficie d'un climat chaud et humide, du nord au sud.
Une « frontière » climatique semble cependant se situer dans les environs de Ðà N?ng. Ainsi « l'hiver » n'existe qu'au nord, au-delà du célèbre col des Nuage, tandis qu'au sud, il fait quasiment toujours chaud.
 
Au nord
- Meilleure période : de novembre à fin avril-début mai, c'est-à-dire pendant l'hiver vietnamien. Il ne fait jamais chaud, il peut même faire un peu frais. Le temps est souvent gris et brumeux, avec des pluies occasionnelles. Vous aurez parfois une sorte de crachin qui peut tomber plusieurs jours durant, rendant par exemple la baie d'Along ou celle de Hoa Lu assez maussades. La température peut atteindre 15 à 20 °C dans la journée et tomber à moins de 10 °C la nuit. Les lecteurs photographes ne doivent pas alors s'attendre à trouver la lumière et le bleu azur des brochures d'agence ou des films. De février à mars, en fin de soirée, on peut cependant connaître de belles éclaircies. Une sorte de printemps s'établit de mi-mars à début mai. Ensuite, c'est l'été.
- De mai à octobre : « l'été ». Bien qu'il pleuve, cette période est malgré tout la plus sèche de l'année et celle des températures les plus élevées. En moyenne, il fait de 30 à 40 °C. En fin de saison, de septembre à novembre, le Nord peut connaître quelques typhons assez puissants, venus de la mer de Chine.
- Moins bonne période : les mois de juillet et août. Pluies diluviennes, parfois très violentes.
 
Au centre
- Meilleure période : de février à mai. Évitez la période entre novembre et fin janvier : il pleut beaucoup. Curieusement, chaque année, dans le Centre, le temps pluvieux de janvier s'améliore à mesure que la fête du T?t se rapproche (changement de lune). La mousson d'été se déroule de mai à novembre. De mai à août, ce sont les mois les plus chauds (torrides) de l'année. À Ðà N?ng, la température moyenne maximale oscille alors entre 33 et 34 °C.
- Sur les hauts plateaux : à Dalat, Ban Mê Thu?t, Pleiku, la température est beaucoup plus fraîche que sur la côte.
- Le microclimat de Nha Trang : cette localité est réputée pour être la ville la plus agréable du Vietnam sur le plan climatique.
- Moins bonne période : septembre et octobre. Époque des changements de mousson ; des typhons peuvent se former et s'abattre sur le littoral. Après les pluies, en novembre, certaines régions sont partiellement inondées, comme vers H?i An et Hu?.
 

Au sud
- Meilleure période : de décembre à avril, c'est la période sèche et ensoleillée. Février est le mois où il pleut le moins de l'année. Mars et avril sont les mois les plus chauds, avec une moyenne de 34 à 35 °C.
- Moins bonne période : de juillet à septembre, époque la plus pluvieuse. Heureusement, il ne pleut pas toute la journée. Attention aux crues qui peuvent se produire brutalement dans le delta du Mékong entre mi-août et mi-septembre.

Faune et Flore :
Malgré les ravages du déboisement, la végétation du Vietnam est luxuriante et diversifiée. Les forêts abritent encore 12 000 espèces de végétaux, dont 2 300 sont utiles à l'homme (nourriture, médicament, fourrage...) et 5 000 sont encore non identifiées !
La faune sauvage est extrêmement riche : des milliers d'espèces d'invertébrés, 773 espèces d'oiseaux, 180 de reptiles... Sur les 273 espèces de mammifères recensées, plusieurs sont protégées, car en voie de disparition: éléphants, rhinocéros, tigres, léopards, ours noirs, ours à miel, gibbons unicolores, macaques, singes rhésus...
 
Problèmes environnementaux :
-       traitement des déchets :
Conséquence de la forte croissance démographique du pays (100 millions d'habitants prévus en 2020) et de l'amélioration du niveau de vie, les quantités de déchets rejetés quotidiennement ne cessent d'augmenter, mettant en évidence l'inadéquation des moyens mis en œuvre par les autorités. 27,6 M de tonnes de déchets ont ainsi été rejetées en 2010, dont 2/3 de déchets ménagers et 1/3 de déchets industriels et toxiques.
Aucune ville n'est équipée d'infrastructures adéquates de traitement des déchets et les 2/3 des zones industrielles ne disposent d'aucun système de traitement. Par ailleurs, si le taux de collecte des déchets urbains est de l'ordre de 80%, 85% des sites municipaux d'enfouissement des déchets ne sont pas conformes aux normes d'hygiène.
Deux tendances émergent : d'une part, le recours à des solutions de plus en plus propres (les sites d'enfouissement ne devraient plus représenter que 10% des déchets traités d'ici à 2015, selon un objectif gouvernemental) ; d'autre part, le développement du compostage avec séparation à la source des matières organiques et inorganiques. Le premier centre de traitement biologico-mécanique a été mis en place en avril 2011 à Song Cong, dans la province de Thai Nguyen. Le recours à la biomasse et au biogaz pour la production d'énergie, bien qu'encore balbutiant, est également appelé à se développer fortement.
La prise de conscience des enjeux liés à la protection de l'environnement a par ailleurs amené le gouvernement à mettre en place un cadre institutionnel et juridique mieux adapté et plus performants. Exemple : le principe du pollueur-payeur qui incite les zones industrielles à prendre des mesures pour diminuer au maximum leur pollution. Des objectifs nationaux ambitieux sont fixés en matière environnementale. Exemple : objectif de 85% de collecte et traitement des déchets ménagers urbains pour un taux de recyclage de 60% à horizon 2020. Prochainement : « Colloque Environnement-Eau-Déchets » Hanoi et Hô Chi Minh-Ville, du 16 au 19 octobre 2012
La gestion des déchets est assurée par des entreprises publiques d'une part (Urban Environmental Companies URENCOs, présentes dans Chaque ville), mais également en grande partie par un secteur informel de la collecte et du recyclage très développé.
Dans les parcs nationaux : aucune gestion des déchets n'est à ce jour mise en place. Pas de containers et aucun ramassage des poubelles.
Dans les provinces montagneuses (le « Grand Nord » du Vietnam), il y a très peu de déchets, les ethnies minoritaires ont une consommation et une gestion des déchets traditionnelle, et utilisent peu de produits de consommation courante en matière plastiques.
Les vietnamiens ne consomment que des aliments frais et n'ont pas de frigo.
 
Nous vous conseillons donc de réduire vos emballages avant votre départ, de ramener en France les déchets tels que les piles, vous invitons à utiliser les corbeilles mises à disposition par notre correspondant sur place.
 
-       Ressources en Eau
Avec un taux d'accès à l'eau potable de 77%, le Vietnam se classe centième sur les 147 pays étudiés par l'OMS. On y constate également un taux de fuite moyen de 30% sur le réseau de distribution. Le secteur de l'eau est ainsi une priorité du gouvernement. 
Le marché vietnamien de l'eau est encore un marché émergent et les systèmes actuels ne sont technologiquement pas comparables aux solutions étrangères. Si la distribution de l'eau potable est majoritairement confiée à des entreprises publiques, les moyens de traitement (équipements, services) sont davantage ouverts à la concurrence.
Dans ce grand pays rizicole, l'agriculture tient une place encore très importante : le recours massif à l'irrigation, et de plus en plus aux engrais et pesticides, porte atteinte à la qualité des ressources en eaux.
Le Vietnam s'est fixé des objectifs ambitieux d'ici à 2020 : l'alimentation de 100% de la population urbaine en eau potable et le traitement de 80% des eaux usées. L'évolution attendue de la consommation d'eau d'ici à 2020 est conséquente : 87 Mds de m3 d'eau seront consommés en 2020 contre 72 Mds en 2010. Or, aucune ville n'est équipée en infrastructures adéquates, ni en matière d'adduction, ni en matière de traitement ; 850 000 m3 par jour d'effluents ne sont pas traités, ainsi que 90% des eaux usées industrielles. En plus de l'alimentation en eau potable, la réduction du taux de fuite dans les réseaux (33%) et l'assainissement figurent parmi les priorités des autorités vietnamiennes.
Il y a un surtout un problème d'accès à l'eau dans les hauts plateaux à cause de l'irrigation pour les cultures de café.
 
L'eau n'est pas potable pour les voyageurs.
 
Nous vous conseillons donc de privilégier l'utilisation de pastilles purifiantes ou de sonde antibactérienne. Si vous envisagez d'utiliser de l'eau minérale n'oubliez pas de garder vos bouteilles en plastiques et de les remettre à votre guide ou dans les poubelles de tri afin qu'elles soient recyclées en ville. D'autre part, nous vous invitons à utilisez des détergents écologiques (savon shampoing, lessive).
 
-                Ressources en bois
Il y a trois formes de déforestation au Vietnam :
-                Déforestation traditionnelle principalement dans les montagnes avec des risques peu importants (bambou, bois mort, culture sur brulis chez les Hmongs).
-                Déforestation industrielle vietnamienne et étrangère (chinoise) principalement sur la cordillère annamitique (café, bétonnage). Déforestation de plus en plus régulée et contrôlée.
-                Déforestation « souterraine » qui se développe avec usage de corruption.
Le centre (hauts-plateaux) et provinces montagneuses du Nord se font « grignoter » : déforestation intensive, construction de maisons et de routes « sauvages ».
 
Nous utilisons de manière modérée du bambou pour cuisiner chez l'habitant. Les constructions de notre correspondant ont été faites en respectant l'environnement, et par exemple plutôt que l'utilisation de gros et massifs arbres pour la charpente, le béton a été privilégié et l'énergie y est solaire.
 
Repères économiques
 
Produit Intérieur Brut en 2011 :
123,68 milliards $ au Vietnam contre 2,613 billions de $ en France
Revenu National Brut par habitant en 2011 :
1 270$ au Vietnam contre 42 690 $ en France
 
Principales activités :
Les guerres, les importantes dépenses d'armement et la planification de l'économie ont grandement affaibli l'économie du Viêt Nam. Celui-ci enregistre cependant, depuis la levée de l'embargo américain au milieu des années 1990, une nette reprise de l'économie coïncidant avec une libéralisation économique progressive, à l'image de son voisin chinois. Depuis les années 2000, on parle même d'un décollage économique puisque le taux de croissance réel du PIB passe de 4,7 % en 2001 à 7,8 % en 2007, même s'il est redescendu à 6,3 % en 2008 et 5,3 % en 2009 à cause de la crise économique. Toutefois, il est remonté en 2010 à 6,8%.
 
L'agriculture est très importante, avec 48,4% des emplois totaux. Le secteur des services en occupe 30,3% et celui de l'industrie 21,3% (2012).
 
Le Sud, très fertile, cultive surtout le riz. Produit de base essentiel, cet aliment est aussi un produit d'exportation. Le Viêt Nam constitue le troisième exportateur mondial de riz. Les ressources minières et l'industrie lourde se concentrent en revanche vers le Nord. Le principal produit d'exportation, le pétrole, représente 20 % des revenus du commerce extérieur, principalement grâce au gisement de pétrole au large de Vung Tàu (Cap Saint-Jacques).
 
En 2010, les trois principaux partenaires du Viêt Nam, pour ses exportations, sont les États-Unis (20%), le Japon (10,7%) et la Chine (9,8%).
 
Le Viêt Nam fait partie de la Coopération Économique Asie Pacifique (APEC) ainsi que de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) depuis le 11 janvier 2007.
 
L'inflation s'est envolée au Vietnam, atteignant jusqu'à 23,1% en 2008. Cette envolée des prix a mis à mal les habitants les plus pauvres. Elle a toutefois baissé à 7% en 2009 pour remonter en 2010, à 11,8%.
 
Repères culturels
 
Histoire
200 av. J.-C. - Les Chinois conquièrent le delta du fleuve Rouge (où le plus ancien peuplement remonte à plus de 500 000 ans). Leur domination durera près de mille ans, entrecoupés d'actes de résistance obstinés telle la révolte des sœurs Trung, en l'an 40 de notre ère.
938 - Ngô Quyên vainc les armées chinoises à la rivière Bach Dang et crée un Etat vietnamien indépendant. Son successeur passe en 968 un accord avec la Chine : le Vietnam, en échange d'une reconnaissance de son indépendance, accepte la suzeraineté de la Chine et lui paie un impôt triennal.
1010-1225 - Dynastie des Ly : l'indépendance du royaume du Vietnam (Dai Viet) se consolide. Il repousse de nombreuses attaques des Chinois, des Khmers et des Cham, dont il conquiert le territoire.
1225-1400 - Sous la dynastie des Tran, le général Tran Hung Dao repousse les armées du guerrier mongol Kubilai Khan. Les Chinois reprennent cependant le contrôle du Vietnam.
1516 - Les premiers marins portugais débarquent à Danang, suivis par des missionnaires.
1859 - Une force d'intervention française s'empare de Saigon. En 1867, tout le Sud sera aux mains des Français et deviendra la Cochinchine.
1954 - Après des décennies d'affrontements et de bouillonnement nationaliste menés par Ho Chi Minh, les Vietnamiens battent l'armée française à Dien Bien Phu. Les accords de Genève prévoient la division temporaire du Vietnam en deux zones de part et d'autre du 17e parallèle. L'opposition politique et idéologique entre les deux parties tournera vite à l'affrontement armé.
1965 - Débarquement des premières troupes américaines. 3,1 millions d'Américains combattront au Vietnam. Les Accords de Paris, qui seront signés en 1973, porteront sur un cessez-le-feu immédiat et le retrait total des forces de combat US.
1975 - Les Nord-Vietnamiens s'emparent du Sud ; Saigon est rebaptisée Ho Chi Minh-Ville. Le pays sera officiellement réunifié en juillet 1976.
1978 - Exode des Vietnamiens vers l'Occident. 400 000 personnes quitteront le pays jusqu'en 1984.
1986 - Début d'ouverture politique du régime.
1989 - Fin du retrait des troupes vietnamiennes du Cambodge et du Laos.
1998 - Hanoï accueille le sommet de l'ASEAN (Association des Nations du Sud-Est Asiatique) créé dans les années 50 pour prévenir l'expansion communiste.
2001 - Lors du 9e Congrès du Parti communiste vietnamien, un nouvel élan semble être donné à la politique d'ouverture du pays. Début février, dans les hauts plateaux du Sud, un mouvement de protestation des minorités est sévèrement réprimé.
 
Langues :
Les populations de langues austroasiatiques sont largement majoritaires. Elles parlent des langues du groupe des langues viêt-muong (viêt, muong, chut et thô) et le khmer.
On trouve également des langues miao-yao (trois ethnies représentant 1,5 million de personnes).
Il y a également des langues taïes-kadaïes (12 ethnies représentant 4 millions de personnes).
Enfin, les langues austronésiennes sont parlées par 830 000 individus réparties en 5 groupes : Jarai (317 000 individus), Êdê (270 000 individus) et Cham (100 000 individus), héritiers du royaume du Champâ.
Les ethnies de langues sino-tibétaines comprennent neuf ethnies pour un million d'individus, dont 800 000 Hoa, Chinois du Viêt Nam.
 
Peuple et ethnies :
La population vietnamienne est majoritairement composée de Viêt, officiellement appelés Kinh (86 %), et de 53 ethnies minoritaires, principalement représentées dans les montagnes du Nord (30 à 40 % de la population) ou dans les provinces de Cao Bang, Hà Giang, Long Son, Lai Chau et Son La. Pami ces éthnies, quatre comptent plus d'un million de représentants (Tày, Thai, Muong et Khmer), treize comptent de 100 000 à 900 000 représentants et 36 en comptent moins de 100 000. Certaines comptent seulement quelques centaines de représentants, comme les Brâun, environ 300.
 
Religion :
Au fil des siècles, le confucianisme (système de morale sociale très influent), le taoïsme et le bouddhisme (Grand Véhicule) se sont mélangés aux croyances populaires chinoises et à l'ancien animisme pour former la "Religion triple", ou Tam Giao.
Le culte des ancêtres, qui est l'expression rituelle de la piété filiale, est parfois considéré comme une religion en soi. Il se fonde sur la croyance que l'âme du défunt survit après sa mort et protège ses descendants ; une âme sans descendant est donc vouée à une errance éternelle.
Le caodaïsme, religion locale fondée dans les années 20, associe les philosophies religieuses de l'Est et de l'Ouest. Au nombre de ses personnages-clés : Sun Yat Sen, Siddhartha Gautama, Victor Hugo...
N'oublions pas enfin que, malgré une très forte répression sous le régime communiste, le Vietnam est le deuxième pays catholique d'Asie après les Philippines.
 
Art :
Bien que très influencée par les traditions chinoises, cham et khmère, la musique vietnamienne possède un style et une instrumentation très originaux. Ainsi, la musique chorale est unique en ce sens que la mélodie doit correspondre aux tons des mots utilisés. Chaque minorité ethnolinguistique a en outre ses propres traditions en matière de musique et de danse.
Le théâtre vietnamien intègre harmonieusement musique, chant, récitation, déclamation, danse et mime.
A noter également l'art des laques, d'origine chinoise, la sculpture cham, dont la plus grande collection au monde est exposée au musée d'Art cham à Danang, et la fabrication de la céramique.
Enfin, le Vietnam possède un art unique au monde, celui des marionnettes aquatiques.
 
Cuisine
La cuisine vietnamienne fait partie des atouts incontestables du pays. Elle est riche et variée du nord au sud et vous gouterez tout au long de votre séjour à de nombreuses spécialités.Le condiment principal est le nu?c m?m, une sauce d'anchois ou de différents poissons fermentée dans du sel.
Le riz :
Il est bien sûr une composante essentielle de la cuisine vietnamienne, plutôt collant, contrairement aux riz utilisés en occident. Écrasé, il est transformé en galettes, utilisées dans les ch? giò. Réduit en poudre, il est utilisé en tant que farine pour faire des crêpes, des gâteaux ou des pâtes.
 

La cuisine du Nord :
Plus ancienne, elle fait très largement appel aux soupes, plats mijotés et aux grillades. Très raffinée, elle compte notamment les éléments suivants :
* Ph?, soupe nationale vietnamienne, prise au petit déjeuner dans tout le pays, ainsi qu'aux différents repas.
    * Mì xào, nouilles de blé frites avec garniture variée.
    * Ch? cá, poisson frit au curcuma sur lit d'aneth que l'on déguste avec des beignets de crevette, de la pâte de crevette fermentée et des cacahuètes.
    * Bún ch?, grillade de poitrine de porc et boulettes de porc avec de la vermicelle de riz, des herbes aromatiques et des légumes marinés.
    * Giò, pâté de porc vietnamien cuit à la vapeur dans une feuille de bananier. Il y a également une version de pâté frit, du pâté à la cannelle ou encore du pâté de porc à la couenne de porc, du pâté de boeuf à l'aneth.
    * Bún thang, vermicelle de riz avec de l'omelette et du poulet en julienne.
    * Bánh chung, le gâteau de riz gluant à la pâte de soja mungo et au lard cuit à la vapeur.
    * Ch? giò (nems), rouleau de galette de riz frit, farci à la viande de porc haché et crevette et crabe.
    * Cá kho, du poisson grillé et cuit au caramel avec des morceaux de lards et du piment. Il y a des variantes de ce plat, avec du porc ou de la poitrine de porc, avec du poulet, du bœuf. Il y a également une version sans le caramel mais avec du nu?c m?m et du gingembre par exemple.
 
La Cuisine du Centre :
D'inspiration à la fois cham et de la cour impériale, elle est presque à part et se distingue par une utilisation importante des piments, la rendant parfois difficile à manger même aux autres vietnamiens.
Le Centre du Vietnam est la région qui offre le plus fort contraste en termes de richesse de la population. Ainsi, à côté de la cour impériale et de ses raffinements, vivait une population essentiellement de pêcheurs sur un sol pauvre et peu cultivable. Ceci a contribué au développement d'une cuisine très contrastée.
  • bún bò Hu?, soupe de nouille au bœuf, spécialité de la ville de Hu?.
 
La Cuisine du Sud
Inspirée du Nord, mais avec des ingrédients du Sud, elle est plus sucrée, c'est elle qui est la plus connue au travers de l'émigration vietnamienne qui est plus originaire de cette région.
    * Sinh to, milk-shake
    * H? ti?u, dite soupe saïgonnaise, spécialité de la ville de M? Tho
    * Ta pin lu, fondue vietnamienne.
    * Bánh cu?n, raviolis au porc haché et champignons noirs
    * Bun bo cari, vermicelle de riz au boeuf au curry
    * Nuoc cham, la sauce vietnamienne à base de nuoc mam, dilué dans du vinaigre et du sucre
 
Ne vous attendez pas à une organisation des repas occidentale, une multitude de plats vous seront tous amenés en même temps du salé au sucré.
 
Repères Diplomatiques
 
Sécurité
Le Vietnam est un pays sûr ; quelques problèmes de vols à la tire et de petits cambriolages dont il faut se méfier principalement dans les villes.
Vous pouvez vous informer sur le site internet http://www.diplomatie.fr, « Conseils aux voyageurs », choisir le pays puis la rubrique « Sécurité ».

Comment se comporter 
 
Règles de savoir vivre
  • Les Vietnamiens portent beaucoup d'importance à la politesse, c'est une chose qu'on regarde le plus chez une personne.
  • Restez discret et courtois dans vos discussions. Ne vous énervez pas et n'essayer pas d'accabler votre interlocuteur, cela est très mal vu, même si vous avez raison.
  • Montrez du doigt n'importe qui est considéré comme impoli et porter atteinte à la dignité d'un ancêtre ne vous sera jamais pardonné.
  • Evitez de couper la parole à vos interlocuteurs.
  • Tout contact physique en rue avec le sexe opposé est à proscrire.
  • Pour dire bonjour, on serre tout simplement la main et pas de bises.
  • La tenue vestimentaire est une marque de politesse, il faut se vêtir de manière à respecter l'autre. Eviter les décolletés, les bras et jambes découvertes en montagne comme dans les temples.
  • Respectez les personnes âgées.
  • A éviter les sujets délicats comme la politique, plus particulièrement le communisme….
  • Assis, on évitera de présenter la plante de ses pieds aux autres.
  • Toujours demander l'autorisation avant de faire une photo et accepter le refus de la personne.
 
Boissons
L'eau qui coule au robinet n'est pas potable sans avoir été traitée. Pensez à la faire bouillir et/ou purifier avec des pastilles. Vous pourrez acheter presque partout des bouteilles d'eau minérale. Mais pensez à leur recyclage…
Par contre on vous proposera très souvent du thé vert. Bouilli et léger vous ne craignez rien ! Il est généralement servi dans de petites tasses en porcelaine.
 

« Tourisme sexuel »
le tourisme sexuel est un crime grave, quelque soit le lieu de destination. De nouvelles lois permettent désormais de poursuivre et juger dans leurs pays d'origine ceux qui se rendent coupables d'abus sexuels même si ceux-ci ont eu lieu à l'étranger.  Dans notre démarche de tourisme responsable, nous vous demandons de dénoncer tout comportement douteux auprès de votre guide ou des autorités compétentes.
 
Charité et mains tendues
À vous de juger sur place de l'attitude que vous souhaitez adopter par rapport « aux mains tendues » ; gardez simplement à l'esprit que l'un des effets pervers en cédant à cette demande, c'est parfois de pérenniser cette pratique. Si vous donnez, donnez parcimonieusement.
 
Souvenirs :
Privilégiez l'achat d'artisanat fabriqué localement afin de soutenir le savoir faire local.
Pensez à la préservation du patrimoine naturel et culturel : on ne repart pas avec des fleurs, coquillage, pierres, antiquités…
 
Déchets
En montagne au Vietnam, nous vous conseillons de bruler vos déchets directement.
Pour information : les temps estimés pour la dégradation des déchets en conditions atmosphériques normales sont :
?      3 mois un mouchoir en papier
?      3 ans un mégot ou une peau d'orange
?      500 ans une bouteille plastique
Evitez les produits sur-emballés.
 
Pourboires :
Les pourboires sont de tradition en Asie. Ils ne concernent que votre équipe locale et ne sont en aucun cas une obligation. Ainsi, nous vous conseillons, selon le degré de satisfaction et le nombre de personnes dans le groupe, un pourboire total de 25€ par participant et par semaine environ, ou encore 3€ environ/jour répartis comme ci-dessous :
ð Pour l'équipe locale (chauffeurs et/ou porteur) : 1€/jour/personne randonneuse
ð Pour le guide : 2€/jour/personne randonneuse
Le plus simple est de rassembler les sommes dans des enveloppes que vous remettrez au guide.
 
Lexique :
Bonjour, bonsoir, au revoir            Chào
Bonjour monsieur                         Chào ông
Bonjour madame                           Chào Bà
S'il vous plait                                làm on
Merci                                            cam on
Pardon                                          Xin loi
Oui                                                Vâng ; Co
Non                                                          khong
Comment vous appelez vous ?      Tên … là gi ?
Je m'appelle …                             Tôi là nguoi phap…  
 
Vous trouverez également dans votre carnet de voyage, des documents « la charte éthique du voyageur » et le « B.A BA du randonneur », qui vous donneront des pistes pour ne laisser (et encore !) que l'empreinte de vos pas, avoir une attitude « responsable et solidaire ».


Bibliographie :
·« L'Histoire du Vietnam des origines à nos jours », de l'historien Le Thanh Khoi (Ed. Sudestasie, 1993), a obtenu le prix de l'Académie des sciences d'outre-mer.
·« Viêt-nam, 1920-1945 », de Ngo Van (Ed. L'Insomniaque, 1995), est une chronique de la révolution et de la contre-révolution sous la domination coloniale.
·« L'Innocence perdue : un Américain au Vietnam » , de Neil Sheehan (Seuil, 1990), qui a reçu le prix Pulitzer, est considéré comme un ouvrage fondamental sur la guerre du Vietnam.
·« Mémoires d'un Vietcong », de Truong Nhu Tang (Flammarion, 1985), ancien ministre de la Justice, est le point de vue vietnamien sur cette guerre.
·« Les Paradis aveugles », de Duong Thu Huong (Ed. des Femmes, 1991), prix Fémina du livre étranger, raconte le désenchantement d'une société dont le rêve ne s'est pas réalisé.
·« Un Général à la retraite », de Nguyen Huy Thiêp (L'Aube Poche, 1994), raconte la difficile reconversion d'une société combattante en une société civile.
·Le guide « Vietnam », de la collection Footprint aux éditions Gallimard
 
Librairie
·        Itinéraires
60 rue Saint Honoré - 75001 PARIS
Téléphone: (33) 01 42 36 12 63
fax: (33) 01 42 33 92 00
Email: itineraires@itineraires.com
·        Latitude Voyage
13 rue du Parlement St Pierre, 33000 Bordeaux. Tél : 05 56 44 12 48.
Guides, beaux livres, cartographie, littérature associé au voyage.
·        Librairie des 5 continents 
20 rue Jacques Coeur, 34000 Montpellier. Tél : 04 67 66 46 70.
Des livres, des guides, des cartes mais aussi la musique, la vidéo et des accessoires de voyages.
·        Librairie Ariane
20 rue Cap. Dreyfus
35000 RENNES
Tél : +33 (0)2.99.79.68.47
Fax : +33 (0)2.99.78.27.59
 

Avis

Déposer votre avis sur ce circuit


Soyez le premier à déposer un avis

Pour Vietnam, Mosaïque de minorités en Tonkin
Votre note :
Recharger

Ajouter à la
sélection
Supprimer de la
sélection

Facebook
Twitter
Google Plus

Envoyer à un ami

Séjours similaires

Séjour en famille au coeur du Queyras : randonnée avec et sans âne, bivouac, refuge et accrobranche
Séjour en famille au coeur du Queyras : randonnée avec et sans âne, bivouac, refuge et accrobranche

Randonnée itinérante

Queyras

5 jour(s)

A partir de 595 €

Pérou, Terres sacrées des Incas
Pérou, Terres sacrées des Incas

Randonnée itinérante

Pérou

15 jour(s)

A partir de 2 955 €