Mon voyage en Ubaye

Randonner dans le territoire de l'Ubaye

Du lac de Serre-Ponçon situé à 770 m d’altitude, jusqu’aux crêtes dentelées des Aiguilles du Chambeyron à plus de 3400 m, le massif de l’Ubaye se confond avec la longue vallée de Barcelonnette dont il portait jadis le nom.

Pourtant, ce vaste territoire de 940 Km2 est traditionnellement divisé en deux entités, l’Ubaye proprement dite, la partie la plus habitée où s’étendent deux stations de ski, et la Haute Ubaye, frontalière au Piémont italien et particulièrement sauvage. Il existe en outre de nombreux vallons perpendiculaires au cours de la rivière qui irrigue la vallée principale, dont celui de l’Ubayette qui relie la France à l’Italie par le col de Larche.

L’Ubaye présente une topographie peu propice à l’agriculture, avec des roches meubles, des terrains pentus et des risques importants de crues torrentielles. L’activité économique se résume pendant plusieurs siècles au colportage, à l’élevage ovin et au traitement de la laine et de la soie. Pour fuir une pauvreté latente, la population locale se lance aux XIXe et XXe siècles dans l’émigration vers le Mexique, sur les pas des frères Arnaud originaires du bourg de Jausiers. Spécialisés dans l’industrie textile mexicaine, certains Ubayens reviendront sur leurs terres natales pour ériger de somptueuses demeures appelées « villas mexicaines ».

Depuis le rattachement de la vallée à la France en 1713, lors du Traité d’Utrecht, la démographie n’a cessé de décliner, passant de 18000 habitants à moins de 7700 aujourd’hui. L’activité touristique hivernale et estivale constitue à présent la principale opportunité de stabiliser la population.

Niveaux

Niveaux physique Temps de marche par jour Kilométrage par jour Dénivelé positif par jour
moins de 3h moins de 10 km moins de 200 m
3 à 4h 10 à 15 km 200 à 400 m
4 à 5h 15 à 20 km 400 à 600 m
5 à 6 h 20 à 30 km 600 à 800 m
6 à 7h 25 à 35 km 800 à 1000 m
plus de 7h plus de 35 km plus de 1000 m