Vosges : L’Alsace Romane et le pays Welche

Le  » Pays Welche  » c’est une partie du territoire de l’Alsace ou l’on parle français. Cette randonnée en étoile, d’un niveau 3 chaussures, assez difficile, vous fera découvrir une Alsace hors du commun. Vous ne verrez pas les colombages, les grands champs de blé et de houblon typiques de l’Alsace mais plutôt des pâturages,... 
En voir +

Le  » Pays Welche  » c’est une partie du territoire de l’Alsace ou l’on parle français.

Cette randonnée en étoile, d’un niveau 3 chaussures, assez difficile, vous fera découvrir une Alsace hors du commun. Vous ne verrez pas les colombages, les grands champs de blé et de houblon typiques de l’Alsace mais plutôt des pâturages, des fermes isolées, les marcairies, la ferme-bloc des Vosges…

Vous visiterez les villages comme Le Bonhomme, Ribeauvillé et Kaysersberg, élu « Plus beau village de France ».

Le séjour :

  •     Un hôtel** tout confort avec piscine et sauna
  •     Cuisine de produits frais et locaux avec un maître restaurateur
  •     Visite et repas dans le village de Kaysersberg « plus beau village de France »
En voir -

Réf : RAPDW

6 jours / 5 nuits / 5 jours d'activités

En étoile

De juillet à octobre

Avec transfert de bagages

Jour 01 : Accueil et installation à l’hôtel 3 étoiles.

Dès les beaux jours, la terrasse s’ouvre sur la vie du village…
 
Si vous arrivez en voiture, vous aurez rendez-vous directement à votre hébergement. Vous pourrez arriver à partir de 14h00 pour déposer vos bagages et vous balader ensuite dans le village.
 
Si vous arrivez en train, vous aurez alors rendez-vous à 17h, à la gare SNCF de Colmar pour un transfert de 35 minutes vers votre hébergement (navette gare/hôtel comprise sur réservation)

Jour 02 : Randonnée sur la crête des Vosges, La réserve naturelle du Tanet-Gazon du Faing

Transfert le matin (12 minutes - 9km). Le programme de cette journée démarre au Lac Blanc et va jouer à saute montagne pour rejoindre, à 1061 mètres d'altitude, le lac du Forlet (ou lac des truites). Niché dans le cirque glaciaire, ce lac est le plus élevé de tous les lacs des Vosges. Il est dominé par la crête des Vosges, le Tanet (1292m) et le Gazon de Faîte (1306m), que la randonnée atteindra en milieu de journée.
  • Pique-nique tiré du sac, pause au bord du lac, en pleine nature.
  • Diner à l’hôtel

Jour 03 : La Tête des Faux

Transfert le matin (11 minutes - 5km) . Vous allez monter à la Tête des Faux à 1219 m d’altitude. Le sommet est un remarquable observatoire que vous atteindrez à la fin d’un parcours entre pâturages et forêts. Pendant cette journée, vous écouterez votre accompagnateur vous raconter les histoires de ces vestiges du plus petit champ de bataille de la Guerre 14-18.
  • Pique-nique tiré du sac, pause à l’étang du Devin.
  • Diner en ferme auberge de montagne

Jour 04 : Le vignoble de Ribeauvillé, ses châteaux et le Taennchel.

Journée dédiée à la découverte d’un terroir et de ses cultures.
Si vous êtes lève tôt, vous pourrez faire le marché dès 8h dans le village avant de partir en randonnée !
Transfert le matin en taxi privatif  (35 minutes - 25km)
Le programme : Au départ du monastère de Dusenbach, les roches de grès rose du Taennchel dont l’origine remonte aux temps Celtiques seront l’occasion d’un point de vue sur le Haut-Koenigsbourg.
Fin de la rando à Ribeauvillé où vous goûterez sur la terrasse du domaine avant de partir à la découverte des caves et des spécialités gastronomiques chez le viticulteur.
  • Pique-nique préparé sur le marché
  • Diner à l’hôtel
Transfert privatif aller/retour pour cette journée

Jour 05 : Les Brézouards

Transfert le matin (12 minutes - 9,5km). Depuis le village du Bonhomme, montée au Petit et Grand Brézouard par un parcours à l’ombre des forêts. Traversée panoramique sur les crêtes qui dominent le val d’argent, dégustation des produits de la ferme auberge. Retour par le vallon du Faurupt.
  • Pique-nique préparé par la ferme auberge
  • Diner à l’hôtel

Jour 06 : Sur le chemin du retour à Colmar…

Matinée libre à Kaysersberg !
Vous passerez par le village de Kaysersberg. Une visite de la ville s’impose ! C’est l’endroit idéal pour finir de se dépayser entre le vignoble et la montagne.
Si vous êtes arrivé en train, vous aurez alors notre navette vers 14h30 pour vous ramener à la gare SNCF de Colmar (transfert de 25 minutes )

COMPLEMENT DE PROGRAMME

Le programme a été établi selon les derniers éléments connus lors de sa rédaction, l'ordre des balades n'est qu'indicatif et peut-être modifié par l'accompagnateur si besoin.
Attention des situations indépendantes de notre volonté peuvent modifier le déroulement de votre séjour (météo, routes coupées, vols annulés ou retardés, grèves, fêtes locales...). Nos guides feront de leur mieux pour s'adapter à ces aléas, avec leur expérience et professionnalisme. Le programme peut donc être adapté/modifié si nécessaire.

Arrivée en train

Accès train : via la gare SNCF de Colmar (27km - horaires à consulter auprès de la SNCF).
TGV en provenance de Paris > Strasbourg > Colmar.
Pour plus d'informations : www.voyages-sncf.com
Pour vous faciliter l'accès, nous vous proposons un accueil à la gare SNCF de Colmar.
Rendez-vous avec le guide le dimanche à 17h à la gare SNCF de Colmar pour les personnes arrivant en train, uniquement sur demande préalable à effectuer au moment de l'inscription.
Retour train : gare SNCF de Colmar

Arrivée en voiture

Accès voiture : accès par Colmar puis Kaysersberg et enfin direction Orbey.
L'hôtel se situe au cœur du village de Orbey. Vous pouvez laisser votre véhicule sur le parking privé de l’hôtel.
Pour plus d'informations : www.viamichelin.com
Carte Michelin au 1/ 150 000ème N° 315 "Bas-Rhin - Haut-Rhin - Territoire de Belfort".
Carte IGN TOP 100 au 1/100 000ème N° 31 "Saint-Dié - Mulhouse - Bâle".

Parking

Vous pouvez laisser votre véhicule sur le parking privé de l’hôtel.

ACCUEIL

Si vous arrivez en voiture, vous aurez rendez-vous directement à votre hébergement à Orbey Vous pourrez arriver à partir de 14h00 pour déposer vos bagages et vous balader ensuite dans le village.
 
Si vous arrivez en train, vous aurez alors rendez-vous à 17h, à la gare SNCF de Colmar pour un transfert de 35 minutes vers votre hébergement (navette gare/hôtel comprise sur réservation)
 
Accueil et rencontre avec votre accompagnateur à l'hôtel à 18h

DISPERSION

Fin du séjour : le vendredi vers 14h30 à Kaysersberg après le déjeuner (Haut-Rhin-68)

NIVEAU 2-3 Randonnée moyenne à difficile ponctuellement

Système de cotation des randonnées :
La notion de « difficulté » des randonnées est souvent évoquée. Soit via les commentaires que vous nous renvoyez, soit via les accompagnateurs pendant votre séjour.
Il nous parait donc important de faire un point sur le sujet. L’idée est qu’un randonneur occasionnel puisse facilement estimer la difficulté de la randonnée avant de s’engager :
La notion de « difficulté » des randonnées est souvent évoquée. Soit via les commentaires que vous nous renvoyez, soit via les accompagnateurs pendant votre séjour.
Il nous parait donc important de faire un point sur le sujet. L’idée est qu’un randonneur occasionnel puisse facilement estimer la difficulté de la randonnée avant de s’engager :
  • Itinéraire demandant un minimum d’expérience sur sentiers de moyenne montagne généralement bien matérialisés.
  • Un petit entrainement à la marche en montagne peut être nécessaire, notamment pour faire face au dénivelé et à la longueur de la marche.
  • Le sentier n’est pas toujours de bonne qualité et il peut y avoir des passages dans des cailloux, compliquant un peu la marche et la rendant plus pénible.
  • 4 à 6h de marche sur la journée (hors temps de pause)
  • Des chaussures de rando à tige haute et un habillement adapté à la météo est nécessaire.
  • Dénivelée positive comprise entre 500 et 700m : Mieux vaut être en forme, ou être un minimum sportif, mais cela reste tout à fait faisable si vous êtes habitué à un peu d’activité physique, même légère.
  • Si vous êtes en autonomie, il peut y avoir des passages hors-sentier, mais l’itinéraire reste en général évident.
  • Certains passages peuvent être ponctuellement exposés, et des glissades ou des faux-pas doivent y être évités par une marche prudente.
  • Il faudra éventuellement faire attention à la praticabilité de l’itinéraire en fonction des conditions météo.

HEBERGEMENT

Face à un magnifique parc, un hôtel 3* situé au cœur de l’Alsace traditionnelle.

RESTAURATION

Pour ce séjour, nous vous invitons, au rythme des saisons, à la découverte de l’Alsace gourmande.
 
4 diners seront pris à l’hôtel le soir.
1 diner sera pris en auberge de montagne
2 pique-niques seront sous forme de panier repas à emporter les midi.
1 déjeuner préparé sur le marché le matin avant de partir en rando
1 déjeuner préparé par une ferme auberge de montagne.
1 déjeuner au restaurant à Kaysersberg

Vous dégusterez des spécialités alsaciennes, arrosées, si le cœur vous en dit, des fameux vins d'Alsace.


REPAS EN FERME AUBERGE : Le repas Marcaire
A l’origine, les pommes de terre marcaires mijotaient à feu doux….
Pendant que le marcaire surveillait son troupeau. A son retour, ces pommes de terre, qui constituaient la base du repas avec le fromage, étaient prêtes !
 
Aujourd’hui, le fameux repas marcaire est devenu le menu traditionnel servi dans les fermes-auberges des Hautes-Vosges. Il se compose d’un potage ou d’une tourte de la vallée, de viande de porc fumée accompagnée des « roïgabrageldi » (pommes de terre en lamelles cuites pendant 2 à 3 heures dans le beurre fermier avec des oignons et du lard), de fromage de Munster (ou de Bargkas) et / ou d’un dessert (fromage blanc fermier arrosé au kirsch ou tarte maison).
 
La cuisine du Winstub : Elle s’écrit au rythme des saisons et des recettes ancestrales, soigneusement transmises de génération en génération. Joues de porc mijotées, jambonneau braisé, tarte au fromage blanc, salades pleines de fraîcheur et bien sûr la célèbre Flammekueche
à déguster en terrasse !

TRANSFERTS INTERNES

Nous avons organisé ce séjour sur la base d’un petit groupe de 9 à 15 personnes environ. Il est évident que nos minibus ne comportant que 9 places, nous ne pouvons donc pas prendre tout le monde à bord pour les déplacements nécessaires à ce séjour.
 
La réalité de notre territoire, impose de se déplacer et de faire parfois 10 à 15 minutes de route pour se rendre au point de départ de la randonnée.  Ce temps de transfert correspond à une réalité de notre territoire : des lieux privilégiés, qui méritent qu’on s’y attarde et qui sont peu accessibles.
 
Pour prendre en compte cette contrainte logistique incompressible, nous vous demanderons surement d’utiliser votre véhicule personnel et de nous aider à organiser ces transferts.
Merci !
  • Le transfert du jour 4 est un peu plus important : il sera alors organisé avec un taxi privatisé.

GROUPE

Les groupes sont constitués d'environ 4 à 15 participants + l'Accompagnateur.

ENCADREMENT

Un Accompagnateur en Montagne qualifié connaissant bien la région et ayant l'expérience de la vie de groupe. Il assure l'encadrement et le commentaire des régions traversées.

Il saura vous faire découvrir tous les secrets des Vosges et de l’Alsace.

EQUIPEMENT INDIVIDUEL A PREVOIR

Équipement individuel : pour le haut du corps, le principe des 3 couches permet de gérer toutes les situations :

  • un sous-pull à manches longues en matière respirante (fibre creuse).
  • une veste en fourrure polaire chaude.
  • une veste coupe-vent imperméable et respirante type gore-tex.

En marchant, par beau temps calme, le sous-pull peut suffire. Par temps de pluie ou vent, il suffit de rajouter la veste imperméable. Lors des pauses, la veste polaire est un complément indispensable. Prévoir des vêtements qui sèchent rapidement et donc proscrire le coton. Préférez la laine, la soie et les fibres synthétiques qui permettent de rester au sec et au chaud aussi longtemps que possible. Eviter les anoraks, trop chauds et encombrants.

  • un sac à dos à armatures souples et muni d'une ceinture ventrale : 30 à 40 litres minimum (affaires de la journée : appareil photo, pique-nique du déjeuner, gourde, vivres de course, veste coupe-vent, pull ou fourrure polaire, veste duvet ou un très bon anorak...).
  • un grand sac plastique pour protéger le contenu du sac à dos ;
  • bagages : un sac de voyage souple (un seul sac par personne) qui ferme bien et facile à transporter ;
  • chaussures chaudes, imperméables et tenant bien aux pieds (chaussures de montagne ou chaussures de marche type "trekking" en cuir ou cuir et Goretex
  • des chaussettes coton et (ou) laine. Les chaussettes "type bouclette" vous éviteront souvent l'échauffement prématuré des pieds ;
  • une tenue de rechange confortable et une paire de chaussures légères pour l'étape ;
  • sous-vêtements chauds (collant + maillot) type "Carline" ou "Capilène" (sèchent très vite) ;
  • une chemise chaude ou sweat type Carline chaude ;
  • une veste en fourrure polaire (légère, elle sèche vite et conserve un fort pouvoir calorifique) ;
  • un anorak ou une veste de montagne ou une veste coupe-vent avec un capuchon ;
  • une paire de lunettes de soleil
  • crème protectrice pour la peau et les lèvres
  • maillot de bain et sandales plastiques ; papier hygiénique ;
  • petite pharmacie personnelle (une pharmacie collective est prévue pour le groupe) : antalgique : aspirine, Doliprane ; vitamine C ; élastoplaste, pansements adhésifs, double peau (Compeed) ; boules Quiès ; plus vos médicaments personnels... ;
  • pour les pique-niques : un bol plastique (bol hermétique type Tupperware) ou assiette ; des couverts ; deux gobelets (un pour la soupe, l'autre pour le café...) ; un couteau pliant (type opinel) ; une gourde et/ ou une thermos (un litre minimum) ;
  • une lampe de poche légère (de préférence frontale) ; des sachets plastiques pour classer et ranger vos affaires ;
  • une pochette plastique étanche avec : la Carte Nationale d'Identité ou le Passeport (valide) ; le dépliant de votre assurance reçu lors de votre inscription (si vous avez souscrit cette assurance) ou votre assurance personnelle ;
  • argent : dépenses personnelles (boissons en cours de rando, visites...) ;

 

Facultatif :

  • un équipement photo ;
  • une paire de jumelles :

Le Parc Naturel Régional des Ballons des Vosges

Patrimoine Naturel :
Le Parc offre une vaste palette de milieux naturels. À lui seul, le massif forestier couvre les deux tiers du territoire. Pour autant, le Parc est riche d’une multitude d’autres milieux. Les hautes chaumes (prairies d’altitude), les tourbières, les cirques glaciaires, les falaises rocheuses, les éboulis, les lacs et autres rivières s’entremêlent dans une rare harmonie.

Plus bas, prairies, pâturages, vergers, vignobles et pelouses calcaires tapissent les vallées en un camaïeu végétal aux couleurs changeantes. Ces entités naturelles, d’un intérêt biologique et écologique exceptionnel, ont été reconnues d’intérêt européen dans le cadre du programme Natura 2000 en faveur de la biodiversité (qui concerne près de 25% du Parc). Cinq Réserves Naturelles Nationales mais également trois réserves régionales et quinze réserves biologiques en milieu forestier participent également à la protection des milieux et des espèces les plus prestigieux (sur près de 3,5 % du territoire). La nature « ordinaire » est prise en compte dans les documents d’urbanisme ainsi que les corridors écologiques pour faire vivre la biodiversité à l’échelle du territoire en garantissant la mobilité des espèces.

Patrimoine Culturel :
Le Parc naturel régional des Ballons des Vosges est un territoire vivant, dont l’homme a su très tôt exploiter l’eau, le bois, la pierre et le sous-sol pour développer l’industrie et l’artisanat. Il est également l’héritier d’une histoire mouvementée liée aux conflits mondiaux.

Le Parc compte plus de 350 sites inscrits ou classés monuments historiques, 2 territoires labellisés Pays d’art et d’histoire, le Val d’Argent et le Pays de Guebwiller, une dizaine de villages remarquables et enfin 2 sites remarquables du goût, Fougerolles et le Val d’Ajol. Une soixantaine de musées, sites patrimoine (moulin, scierie hydraulique, galerie de mine…), centres d’interprétation, une quarantaine de sentiers de découverte et historiques animés par des associations et acteurs locaux sont l’occasion de découvrir la richesse des patrimoines du Parc. Des thèmes d’une grande variété y sont traités. Des patrimoines industriels aux savoir-faire, en passant par l’art et l’histoire, la mémoire et enfin la nature.

La réserve naturelle de Tanet-Gazond du Faing

Située sur le versant lorrain de la grande crête des Vosges, près du col du Calvaire, la réserve naturelle de Tanet-Gazond du Faing assure, sur 505 hectares, la protection de hautes-chaumes et de tourbières remarquables ainsi que de leur écrin de forêts montagnardes.
La forêt mélangée de hêtres, sapins et épicéas ne dépasse guère les 1000 m d’altitude. On y trouve cerfs, chamois et chevreuil ainsi que l’avifaune typique de ce milieu : pic noir, grand tétras, gélinotte et chouette de Tengmalm. Plus haut, c’est le domaine des chaumes où prospèrent la callune ou fausse-bruyere et la myrtille nommée localement "brimbelle". Les pipits ou alouettes, viennent y nicher. Des chaos de rochers granitiques parsèment la crête et les falaises dominant l’Alsace abritent le faucon pélerin. Autour des tourbières (faing) du site, la canneberge et la présence des bouleaux renforce l’aspect nordique du paysage. On y trouve l’œillet superbe, le rossolis à feuille rondes et les linaigrettes. La flore de la réserve naturelle compte 519 espèces. Un sentier pédagogique permet de la découvrir.

Le Pays Welche :

En Alsace, dans le département du Haut Rhin, les communes d'Orbey, Lapoutroie, Le Bonhomme, Fréland et Labaroche constituent le canton de Lapoutroie depuis la révolution. Avant cette époque, c'était le Val d'Orbey, territoire roman inscrit depuis longtemps dans une Alsace gemanique : Le pays Welche. Ce mot est d'origine germanique "Welsch" signifiant étranger. Un étranger qui parle une langue autre que germanique, d'origine romane.
 
La voie principale qui traverse le pays Welche est la route du col du Bonhomme qui relie la région de Colmar en Alsace à celle de Saint Dié en Lorraine. Cette route secondaire, a été longtemps utilisée par les moines de l'abbaye de Saint Dié qui possédaient des propriétés en Alsace et à Labaroche dans le val d'Orbey. Ces moines auraient, selon les historiens, envoyé des paysans lorrains pour y valoriser les terres. Déjà au Xème siècle, on trouve des lieux possédant des noms à la fois d'origine germanique et romane.
 
Orbey existe déjà au XI ème siècle, sous le nom de Orbei. Le village appartient aux comtes d'Eguisheim. En 1138, est fondée l'abbaye cistérienne de Pairis. L'abbaye entretient des rapports quelquefois conflictuels avec les habitants d'Orbey. Orbey fait partie de la seigneurerie du Hohnack, qui passe des Eguisheim aux Ferrette puis aux Habsbourg, qui le concèdent en fief aux seigneurs de Ribeaupierre.
 
Le château du Hohnack veillera sur les vallées jusqu'en 1655, où il fut démantelé sur ordre de Louis XIV comme de nombreux autres châteaux et forteresses de Lorraine. Il faut préciser que le Val d'Orbey venait d'entrer dans le royaume de France en 1648 à la fin de la terrible guerre de trente ans, suite à la signature du traité de Westphalie. La guerre avait laminé la population des deux tiers suite au passage des différentes armées et à leurs exactions.
 
Le XVIIIème siècle sera celui du redressement, la population augmente fortement et de nombreuses fermes se construisent. Ces fermes soulignent encore la spécificité du pays Welche, puisque celles-ci sont dispersées contrairement au reste de l'Alsace où l'habitat est plutôt groupé. Mais ces terres difficiles ne suffisent pas à nourrir la population, et de nombreux conflits opposent les paysans aux autorités.
 
Après la révolution, en 1798, Orbey est le village le plus peuplé du Val d'Orbey avec plus de 3000 habitants, mais c'est Lapoutroie qui devient chef du nouveau canton : Le canton de Lapoutroie.
 
Au XIX ème siècle, des manufactures textiles s'installent à Orbey, profitant de l'énergie hydraulique disponible et de la main d'oeuvre. Les paysans deviennent ouvriers tout en conservant souvent une activité agricole. En 1849, l'industriel Herzog confie à son gendre Eugène Lefébure, la nouvelle usine créée près de la Weiss. Eugène Lefébure nommé maire d'Orbey, entame une carrière politique au service du second empire. En 1858 une grande église néogothique remplace le modeste édifice précédent. La population est à son apogée avec plus de 5000 habitants, mais pour peu de temps, car beaucoup de familles sont pauvres et sont obligées d'émigrer.
 
Suite à la défaite de 1871, l'Alsace devient allemande, Orbey devient Urbeis. La langue allemande s'impose dans l'administration et à l'école, mais le français et le patois Welche résistent. En 1914, la majorité de la population parle et écrit l'allemand, tout en s'exprimant en patois. La bataille du Linge ensanglante les hauteurs en 1915, Orbey est évacuée en 1916 suite aux violents bombardements qui s'abattent.
 
La paix retrouvée en 1918 est de courte durée ; Orbey est de nouveau annexée par l'Allemagne nazie en 1939.
 
Les occupants s'acharnent sur la particularité Welche, en germanisant les noms de famille.
De nombreux jeunes sont obligés de combattre sous l'uniforme allemand ; d'autres rejoignent la résistance. Orbey est libérée les 15-16 décembre 1944 après deux mois de durs combats et de destruction.
 
L'entre deux guerres avait été mis à profit pour construire de nombreuses usines textiles. La différence de niveau (100 m) entre le Lac Blanc et le Lac Noir est utilisée pour produire de l'électricité dans une usine construite au Lac Noir. Malgré un grave accident en 1934 qui fera neuf victimes, l'usine fonctionnera jusqu'aux années 2000.

Le col des Bagenelles 
Situé à 903 mètres d’altitude, le col des Bagenelles offre la plus belle vue sur la vallée. Arrêtez-vous au col des Bagenelles pour admirer ce panorama à couper le souffle.
Au printemps comme en été, vous pourrez y trouver un peu de fraîcheur pour votre départ de randonnée.

Montgoutte :
Blottie au cœur d’un vallon boisé, la nécropole militaire de Montgoutte abrite plus d’un millier de sépultures de soldats allemands, reposant à l’ombre d’une croix de guerre monumentale de 12 mètres de hauteur. 
Elle fut construite en 1916-1917 par les autorités militaires allemandes, pour pallier la problématique de la dispersion et de l’entretien des tombes, tout en offrant des sépultures dignes pour les soldats tombés pour la patrie. 
Cette nécropole dégage une atmosphère singulière, mêlant majesté, sérénité et spiritualité. Dans ce cadre verdoyant, l’Histoire et la Nature se côtoient et s’écoulent lentement tout au long des saisons et du ruisseau qui traverse les lieux.
 
Le Haycot :
À 1085 m d’altitude, le Haycot offre un spot à couper le souffle, idéal pour se ressourcer en profitant du grand air. Vous aurez une belle vue sur la Côte d’Echery et la ligne bleue des Vosges qui s’étend à perte de vue. Avec le soleil au rendez-vous, c’est un bel endroit pour pique-niquer !
 
Le Haycot est à l’origine une ancienne laiterie fondée par des amish. Issue du mouvement anabaptiste, la communauté Amish fut fondée par Jacob Amann à Sainte-Marie-aux-Mines en 1693. Elle prône une vie communautaire, frugale, avec des règles de vie austères, en se tenant à l’écart de la société. Conformément à leur doctrine religieuse, les amish se sont installés sur les hauteurs du Val d’Argent pour y développer l’agriculture de montagne. Expulsés en 1712, les Amish ont ensuite trouvé refuge en Pennsylvanie. Leurs fermes furent reprises par des agriculteurs des vallées voisines, et elles devinrent progressivement des fermes auberges, avec l’essor du tourisme de montagne dans la deuxième moitié du 19ème siècle. 
 
Le Rocher des Reptiles
Le massif du Taennchel est un plateau montagneux, dont les roches de grès furent sculptées par la pluie et les vents au fil du temps.
Ces rochers aux formes mystérieuses ont fasciné la population du secteur, qui leur ont attribué des noms évocateurs : les rocher des géants, des titans, ou trois tables suggèrent l’existence d’un peuple de géants, de fées et êtres fantastiques qui occupaient les lieux à des temps immémoriaux. 
Le rocher des Reptiles a la forme d'un crocodile figé depuis la nuit des temps. Depuis son sommet, qui culmine à 954 mètres, on peut contempler une superbe vue sur Sainte-Croix-aux-Mines, Lièpvre, Rombach-le-Franc, et qui s’étend jusqu’à la montagne du Chalmont et au rocher du Coucou. 

La Vallée de Kaysersberg :
Situé à l'ouest de Colmar, la vallée de Kaysersberg est l'un des endroits les plus distinctifs d'Alsace, plein de vignobles et de villages pittoresques tels que Orbey, Kaysersberg, Katzenthal ou Lapoutroie .... En été, les randonneurs et les cyclistes de montagne s’y rejoignent.  Dans cette vallée, les forêts et les lignes douces du vignoble de montagne offrent un somptueux paysage bucolique. La succession de village transforme la vallée en un étonnant terroir d'aspect médiéval au coeur du Parc naturel Régional des Ballons des Vosges.
Avec l’arrivée de la neige, la vallée devient un lieu idéal pour les sports d'hiver. La Station de ski du Lac Blanc permet la pratique de la raquette en fôret ou sur les sommets des Vosges.
En Alsace, la magie opère aussi avec les marchés de Noël ! Depuis de nombreuses années, les marchés authentiques invitent des artisans et des producteurs qui proposent des jouets en bois, des décorations ou des spécialités culinaires de la région.


COVOITURAGE PENDANT LES SÉJOURS

Nous avons organisé ce séjour sur la base d’un petit groupe de 9 à 15 personnes environ. Il est évident que nos minibus ne comportant que 9 places, nous ne pouvons donc pas prendre tout le monde à bord pour les déplacements inerrant à ce séjour.
 
La réalité de notre territoire, impose de se déplacer et de faire parfois 10 à 15 minutes de route pour se rendre au point de départ de la randonnée.  Ce temps de transfert correspond à une réalité de notre territoire : des lieux privilégiés, qui méritent qu’on s’y attarde et qui sont peu accessibles.
 
Pour prendre en compte cette contrainte logistique incompressible, nous vous demanderons surement d’utiliser votre véhicule personnel et de nous aider à organiser ces transferts.
Merci !
 
Pour vous remercier d’avoir utilisé votre véhicule pendant ce séjour, nous voulons vous faire un cadeau représentatif de votre engagement dans cette démarche de covoiturage.
 
Ce cadeau, à ramener chez vous, et à faire découvrir ensuite à vos ami.e.es est une démarche qui nous correspond pleinement dans le plaisir que nous avons à vous faire découvrir notre région en faisant travailler des artisans locaux.
 
Pour aller plus loin, nous continuons à nous engager dans un tourisme plus responsable :      Nous proposons de plus en plus souvent des séjours « sans voiture » ou avec le moins possible de déplacement pour minimiser l’impact de ceux-ci.
 
Nous proposons maintenant des séjours « bas carbone » et « zéro carbone » !
 
Cette démarche s’inscrit dans nos engagements pour la réduction des émissions de carbone dans l’atmosphère. Elle correspond au cahier des charges que nous avons signé avec les Parcs Naturels Régionaux, mais aussi avec le Parc National des Cévennes.
 
Il s’agit, en conclusion, de mettre en adéquation nos valeurs avec une situation particulière, socio-politico-géo-écologique et économique particulière. Nous voulons relever ce défi avec vous.
 
Pendant le séjour, nous serons à votre écoute sur ce sujet, pour mettre en œuvre, ensemble des solutions pour demain !
 
Nous vous souhaitons à l'avance, un très agréable séjour.
 
 

Dates et prix

  • Chambre individuelle, sous réserve de disponibilité
  • Nuit supplémentaires avant ou après le séjour : sous réserve de disponibilité, nous consulter.

LE PRIX COMPREND

  • L'hébergement en B&B pendant tout le séjour
  • 4 diners à l’hôtel
  • 1 diner en ferme auberge d’altitude
  • 2 paniers repas préparés par votre hébergeur
  • 1 déjeuner préparé par une ferme auberge
  • 1 déjeuner au restaurant à Kaysersberg
  • 1 déjeuner préparé sur le marché du matin avec votre accompagnateur
  • 1 visite et dégustation « gourmande » chez le viticulteur.
  • l'encadrement par un Accompagnateur en Montagne diplômé
  • le transfert du Jour 01 et du jour 6 A/R gare SNCF de Colmar
  • Les transferts du jour 4
  • les frais d'organisation.

LE PRIX NE COMPREND PAS

  • les taxes de séjour à régler sur place à l’hébergement (environ 1,10€/jour et par personne)
  • Les boissons
  • toutes les dépenses d'ordre personnel
  • l'assurance voyage
  • d'une façon générale, tout ce qui n'est pas indiqué dans la rubrique "Le prix comprend".

Constituez votre propre groupe sur ce circuit à la date de votre choix et/ou personnalisez votre circuit.

Complétez le formulaire ci-dessous, nous vous établirons gratuitement un devis que nous vous transmettrons par mail dans les plus brefs délais.

    Votre avis sur le séjour

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *
    *
    *
    *     

    Ce qui vous attend ...

    Localiser ce séjour

    Vous aimerez aussi

    Niveaux

    Niveaux physique Temps de marche par jour Kilométrage par jour Dénivelé positif par jour
    moins de 3h moins de 10 km moins de 200 m
    3 à 4h 10 à 15 km 200 à 400 m
    4 à 5h 15 à 20 km 400 à 600 m
    5 à 6 h 20 à 30 km 600 à 800 m
    6 à 7h 25 à 35 km 800 à 1000 m
    plus de 7h plus de 35 km plus de 1000 m