Le tour de la Haute-Ubaye : du Queyras au Brec de Chambeyron

A cheval sur le Queyras, la Réserve naturelle du Val d’Escreins, la Haute-Ubaye et les vallées Piémontaises, cette randonnée vous fera découvrir des sites d’une beauté insoupçonnée.  Ici, la culture occitane perdure et dans les villages on parle encore parfois trois langues : l’Italien, le « franco-provençal » et le français, que l’histoire leur a... 
En voir +

A cheval sur le Queyras, la Réserve naturelle du Val d’Escreins, la Haute-Ubaye et les vallées Piémontaises, cette randonnée vous fera découvrir des sites d’une beauté insoupçonnée. 
Ici, la culture occitane perdure et dans les villages on parle encore parfois trois langues : l’Italien, le « franco-provençal » et le français, que l’histoire leur a accroché au cœur. Les vallées sont verdoyantes, les cols sont dans le monde du minéral, certains hameaux ne sont habités que l’été, la vie pastorale en alpage est encore vivace… un pays plein de contraste ou le tourisme est peu développé. 
Que ce soit par son dénivelé ou par son coté sauvage, ce tour original autour du massif du Chambeyron s’inscrit dans la tradition des treks de pleine montagne !
Nos points forts…
  • Un itinéraire sauvage, original et à l’écart des randonneurs habituels
  • Un séjour pour randonneur confirmé
  • La richesse d’un patrimoine étonnant 
En voir -

Réf : DRATDU

7 jours, 6 nuits, 6 jours de randonnée

Itinérant en boucle

Avec transfert de bagages

Jour 1

RENDEZ-VOUS A CEILLAC (1650 m)
Le rendez-vous est fixé à votre hébergement à 18h45 le jour 1 si vous venez en voiture.
Rencontre avec votre accompagnateur et présentation du séjour.

Jour 2

CEILLAC (1650 m) - VAL D’ESCREINS (1750 m)
Une belle entrée en matière très variée car le chemin alterne belles forêts, alpages, crêtes et sommets panoramiques.  La descente du Pic d’Escreins (2734 m) au hameau de Basse Rua est vraiment splendide et l’accueil au refuge apporte tout le réconfort nécessaire ! 
(+ 650 m, - 150 m,  + 350 m, - 900 m, 6h00 de marche)

Jour 3

VAL D’ESCREINS (1750 m) - FOUILLOUSE (1910 m)
Remonter le val d’Escreins dans les lumières du matin vous laissera de beaux souvenirs ! le long vallon riant va laisser la place au monde de la pierre et l’ascension du col de Serenne à plus de 2650 m. Nous descendons vers la sauvage Ubaye pour découvrir l’incroyable pont du Chatelet (1700 m). Là il nous faut remonter un peu pour atteindre le gîte au cours du hameau de Fouillouse. 
(+ 900 m, - 1000 m, + 170 m -  7h00 de marche)

Jour 4

FOUILLOUSE (1900 m) -  LARCHE (1680 m) 
Une journée plus tranquille pour éliminer les fatigues de la veille ! On remonte le beau vallon de Plate Lombarde en observant ses vestiges militaires pour franchir le col du Vallonet (2524 m). Nous enchaînons la montée de la piste militaire de Mallemort (2558 m) pour un panorama époustouflant ! Jolie descente vers le village de Larche
 (+750 m, -700 m, 5h30 de marche). 

Jour 5

LARCHE (1680 m) - CHIAPPERA (1800 M) 
Par le beau torrent de Rouchouse, nous gagnons le col de Sautron (2685 m) qui permet de basculer sur le versant piémontais. Belle descente en Italie dans le Croce Paesanu vers Saretto dominée par la tête de Rocca Bianca (3104 m). Nuit en refuge confortable au village de Chiappera (1640m) remarquable hameau piémontais typique 
Pas de transfert de bagages possible
(+1000 m, -1050 m, 6h30 de marche)

Jour 6

CHIAPPERA (1600 M) - MALJASSET (1900 M)
Nous démarrons la journée par une belle remontée douce vers les Granges Collet.puis le Col de Mary (2641 m). Ce col était un point de passage important du commerce et de nombreuses familles se sont croisées de part et d’autre de la frontière ! Nous effectuons un petit détour vers les beaux lacs Marinet (2590 m) dominés par les faces de l’Aiguille de Chambeyron (3412 m) avant de rejoindre le chemin qui plonge vers Maljasset en suivant le torrent de Mary.
(+1150 m, -880 m, 6h30 de marche)

Jour 7

MALJASSET (1900 M) - CEILLAC (1650 M)
Nous remontons le versant sauvage du col Giradin (2700 m) fréquenté à la descente par les randonneurs qui veulent gagner la méditerranée par le GR5. La descente vers Ceillac nous permet de découvrir deux magnifiques lacs de la vallée : Sainte Anne et Miroir qui viennent couronner en beauté cette belle randonnée.
(820 m, -1050 m, 6h00 de marche)

COMPLEMENT DE PROGRAMME

Ne prenez pas ce programme pour argent comptant ! En fonction de la météorologie, de l’état des sentiers ou pour toutes autres raisons indépendantes de notre volonté, nous pouvons exceptionnellement modifier ce programme. Votre accompagnateur connaît tous les recoins du massif comme sa poche et saura s’adapter pour vous permettre de profiter au mieux de votre séjour, comme par exemple en cas de fréquentation importante sur certains sentiers. Pour votre plus grand plaisir, vous découvrirez ainsi des itinéraires enchanteurs et préservés

Arrivée en train

Arrivée en gare de Montdauphin-Guillestre, sur la ligne vers Briançon.
Nom de la gare pour votre recherche : MONT DAUPHIN / GARE SNCF

Informations et horaires : www.oui.sncf

En venant du nord : liaison quotidienne par train couchette ou par TGV et TER :
  • Train de nuit : ligne Paris (gare d’Austerlitz) / Montdauphin - Guillestre
  • Train de jour : ligne Paris-Valence ou Paris-Grenoble puis correspondances pour Montdauphin-Guillestre (ligne vers Briançon). Attention, évitez les propositions d’horaires vous faisant passer par Aix-en-Provence ou Marseille, beaucoup plus long.
  • Train de jour : TGV ligne Paris - Turin. Arrêt Oulx
  • Arrivée à la gare italienne d'Oulx (ligne Paris-Turin) 
    • À Oulx, un car Zou (Région -sur réservation) vous amènera à Briançon (tarif 2021 : 12 € l’aller pour les adultes, 6 € de 5 à 12 ans). Durée du trajet d’Oulx à Briançon : environ 1 h. À réserver auprès de Zou au 0809.400.013 ou sur zou.maregionsud.fr. Ensuite le train vous permettra d’atteindre Montdauphin Guillestre.
    • Si vous arrivez le samedi, un nouveau service d’autocar vous permet de rejoindre directement le Queyras depuis la gare. Renseignements et réservation obligatoire : www.autocars-imbert.com - 04 92 45 18 11

En venant du sud : ligne Marseille-Briançon

De la gare au lieu de RDV
Une navette locale vous récupère directement à la gare en fin de journée vers 18h30 pour le transfert sur le lieu de rendez-vous (transport compris dans le prix du séjour). 
Attention, pour organiser ce transport vous avez l’obligation de nous réserver votre transfert au moins une semaine avant la date du séjour.

En cas d’arrivée en dehors de cet horaire, le transfert dans le Queyras est à votre charge. Vous pourrez utiliser les navettes régulières en saison ou un taxi.
Navettes à réserver auprès de Zou au 0809.400.013 ou sur zou.maregionsud.fr.

Arrivée en voiture

Par le nord :
1ère possibilité : Emprunter le col du Lautaret par Bourg d’Oisans et la Grave. Rejoindre Briançon et suivre direction Gap (RN 94) jusqu’à Montdauphin puis Guillestre, porte d’entrée du Parc régional du Queyras.
 
2e possibilité : Depuis Grenoble par la Mure et Gap. Ensuite suivre la direction Embrun par la RN 94 puis Guillestre porte d’entrée du Parc régional du Queyras. Prendre la D902 puis suivre les indications « Stations du Queyras ».
 
3e possibilité : Depuis Grenoble rester sur l’autoroute A51 direction Sisteron. Franchir le col de Lus-la-Croix-Haute, puis rejoindre Veyne, Gap. Ensuite suivre la direction Embrun par la RN94 puis Guillestre porte d’entrée du Parc régional du Queyras. Prendre la D902 puis suivre les indications « Stations du Queyras ».
 
4e possibilité : Par Chambéry - Autoroute de la Maurienne -Tunnel du Fréjus (au péage prendre un aller-retour valable 7 jours).
Au péage à la sortie du tunnel côté italien, continuer sur l’autoroute direction Turin. Sortir à Oulx et prendre direction Cesana - Sestriere - Col de Montgenèvre/Francia. Du col de Montgenèvre (frontière) vous gagnez Briançon puis Guillestre (1 h 30 min de trajet depuis le tunnel).
 
Par le sud :
Valence ou Sisteron - Gap - Embrun - Guillestre.
Depuis Guillestre, suivre la direction « Queyras » (D 902), puis la D 947.

Parking

Parking gratuit au départ de la randonnée

Taxi

Transports Favier : 04 92 45 07 71 ou 06 65 15 04 09

ACCUEIL

Le rendez-vous est fixé à votre hébergement à 18h45 le jour 1 si vous venez en voiture.
Rencontre avec votre accompagnateur et présentation du séjour.

Si vous arrivez en retard : en cas de retard de train ou sur la route, vous disposerez d’un numéro d’urgence sur votre convocation.

Lors de votre réservation, ou au plus tard une semaine avant votre arrivée, merci de nous communiquer impérativement les informations suivantes :
  • Votre mode d’arrivée : train ou voiture…
  • Votre horaire d’arrivée si vous arrivez en train. Si vous arrivez en journée nous précisez si vous prenez la navette locale ou si vous attendez l’heure de rendez-vous en gare.
  • Votre lieu d’arrivée : hôtel ou gare.

DISPERSION

Fin du séjour le jour 7 (le samedi) vers 16h au village de Ceillac 

Pour les participants venus en train, transfert en bus local à la gare de Montdauphin-Guillestre (inclus dans le prix du séjour).

Pour info, correspondances avec les lignes suivants :
  • Ligne Paris / Lyon via Valence-Ville ou Valence TGV
  • Ligne Paris / Lyon via Grenoble
  • Ligne Marseille / Aix en Provence via Gap
  • Ligne Grenoble
  • Ligne Valence -Ville / Valence TGV

Certains de ces trains circulent périodiquement, il est impératif de vérifier vos horaires de retour auprès de la SNCF au 36 35 ou www.oui.sncf ).

FORMALITES

Durant la randonnée, vous devez être en possession des documents suivants :
  • Carte d'identité en cours de validité ou passeport ;
  • Carte vitale ;
  • Contact de votre assurance voyage (numéro de contrat + numéro de téléphone).

NIVEAU

4 chaussures
Randonnée de 6 à 7 heures de marche en moyenne comportant une dénivellation moyenne de 800 à 1000 m en montée et/ou descente ou itinéraire vallonné de 25 à 25 km. Vous avez déjà effectué un séjour de niveau 3 chaussures sans difficulté ou vous avez déjà randonné plusieurs jours. Compte tenu de la longueur et du dénivelé de certaines étapes, le rythme de marche est modéré (350 m de dénivelé/heure minimum) mais toujours régulier.

HEBERGEMENT

  • 3 nuits en gîtes d’étape
  • 3 nuits en refuge
Ces structures d’accueil offrent un hébergement réservé essentiellement aux randonneurs.
Les nuits s’organisent en petit dortoir ou chambres collectives (de 6 à 12 personnes selon les gîtes) avec sanitaires dans les chambres ou à l’étage.

Restauration 
La nourriture en randonnée est un sujet primordial, pour avoir suffisamment d'énergie pour marcher plusieurs heures durant, mais également car c'est important pour le moral ! Comme dit le dicton : "Quand l'appétit va, tout va !"...
Nous avons à cœur de choisir des partenaires qui sont en accord avec nos valeurs éthiques et écoresponsables. Nous œuvrons auprès d’eux afin qu’ils tendent vers cet idéal, et leurs efforts sont remarqués peu à peu. Le changement met parfois du temps à s’installer durablement, alors soyez indulgents envers eux. Faisons preuve de patience et donnons le temps aux habitudes d’évoluer vers des pratiques plus vertueuses !
Dans la mesure du possible, les produits employés sont frais, locaux (circuits courts privilégiés) et de saison, voire bio. Le tout, agrémenté dans une cuisine généreuse, traditionnelle et aux accents du Sud (oui, ici on cuisine à l’huile d’olive !).
Pour le midi, vous retrouverez souvent des salades composées dans de petites boîtes hermétiques réutilisables. Vous aurez également l’agréable surprise de découvrir des produits typiques de notre massif : charcuterie artisanale, fromages locaux, miel et délices sucrés, etc. 
En refuge de montagne, les conditions d’accès et de ravitaillement sont bien souvent difficiles. Vos hôtes ont donc le souci d’optimiser les produits employés et de tendre vers le « zéro-déchet » (voir paragraphe Ecoresponsabilité).

ECORESPONSABILITE
En tant que professionnels du tourisme, nous avons notre rôle à jouer dans la transition actuellement en cours vers un avenir plus durable. Nous constatons un fort attrait pour la nature, une envie de retour aux sources, un besoin de déconnexion vis-à-vis de la technologie et de reconnexion avec soi-même. Nous souhaitons être en lien, en communion avec notre environnement, mais nos modes de vie actuels nous ont éloignés de l’essentiel ! C’est là qu’interviennent les professionnels de la montagne, afin d’encadrer et de sécuriser les pratiques, tout en préservant le milieu naturel. Mais gardez à l’esprit que ce que nous pouvons vous proposer seront uniquement des expériences.

Nous devons prendre conscience qu’en tant qu’êtres vivants, nous faisons partie intégrante de notre environnement. Nous avons besoin de lui et participons à son bon fonctionnement. Nous devons le préserver, mais surtout le respecter. En prenant conscience de notre impact sur l’environnement et en étant soucieux de le limiter, nous commençons à agir. Nous avons à cœur de vous transmettre ces valeurs et de vous inciter à devenir acteur et responsable, pour pouvoir continuer à cheminer ensemble au cœur de cette belle nature qui nous entoure. En ouvrant les yeux sur la magie du monde qui nous entoure, vous aussi, vous prenez part à cette transition. 

L’écoresponsabilité se distille au travers de tous nos petits actes du quotidien. En vacances, il devient plus naturel et aisé de changer son mode de vie, de consommer moins, d’essayer le « Do It Yourself » (fait maison). Nous vous incitons à essayer de garder ces habitudes vertueuses lorsque vous rentrerez chez vous, en pensant à toutes ces fleurs que vous avez contemplées, tous ces animaux que vous avez eu la chance d’apercevoir durant votre séjour parmi nous…

Quelques recommandations afin de limiter notre impact sur la nature :
Les produits de beauté
Emportez du savon de Marseille ou d'Alep, et pas de savons ou gel douches industriels (et si cela est meilleur pour l'environnement, ça l'est aussi pour votre peau !). Profitez de l'occasion pour changer vos habitudes et tester un shampoing solide, pratique et écologique !... Vous pouvez également fabriquer votre dentifrice solide bio maison à l’aide d’argile blanche et d’huile de coco (+ huile essentielle de menthe poivrée si souhaité). Choisissez une crème solaire sans nanomatériaux (disponible en magasin bio).
Faire sa toilette
Un simple gant de toilette et un bout de savon suffisent pour assurer une hygiène essentielle.
Les lingettes
Celles-ci ne sont pas dégradables et très polluantes, donc à proscrire ! Le gant de toilette cité plus haut fera très bien l'affaire.
Cosmétiques parfumés
Dans le même esprit, nous vous recommandons de ne pas emporter de parfum et autres aérosols (type déodorant), au risque qu'une nuée d'insectes vous poursuive dans votre sillage !

Zéro Déchet
Dans le but de tendre vers le zéro déchet et d'affirmer nos valeurs écoresponsables, nous nous engageons pour votre santé et pour la planète en ce qui concerne la qualité de vos repas et en limitant le plastique au maximum. Nous vous incitons également à utiliser des emballages en papier ou bien réutilisables type bee-wrap (emballage écologique fait à partir de cire d'abeille et d'un bout de tissu, pouvant être réalisé soi-même ou bien acheté dans les boutiques bio). Pour vous encourager dans cette démarche, nous vous offrons en cadeau de bienvenue un sac en coton (ou tote bag) dans lequel vous pourrez glisser votre pique-nique, et que vous pourrez réutiliser à l’infini dans vos futures randonnées ! De même, nous vous encourageons à investir dans une gourde réutilisable en plastique ou métal, dans le but de réduire les déchets de bouteilles d’eau. Chaque geste anodin compte !

 De manière générale, veillez à ne rien laisser derrière vous et à bien faire le tour de la zone de pique-nique avant de repartir pour vérifier que rien ne traîne par terre. Il n'y a rien de plus désolant que de tomber nez à nez avec un paysage sublime jonché de détritus laissé par les précédents randonneurs…

PORTAGE DES BAGAGES

Pour un séjour tout confort, nous assurons le transfert de votre bagage entre chaque hébergement par taxi. Vous pourrez y laisser tout l’attirail dont vous n’avez pas besoin pour randonner (telles que vos affaires de beauté, vos vêtements de rechange pour le soir, etc.). Quelques recommandations avant de boucler votre sac : merci de vous munir d’un seul bagage par personne, d’un poids raisonnable (10kg maximum) et souple, de type sac de voyage ou de sport (valise rigide interdite). Loin de nous l’idée de vous compliquer la tâche, mais de faciliter celle du transporteur. Un bagage trop volumineux et trop lourd, dépassant les 10kg, sera refusé par celui-ci. 
Grâce à ce transfert de bagage, et afin de préserver vos épaules, vous n’aurez pas de sac à dos volumineux à porter à la journée. Vous devrez prévoir un petit sac à dos d’environ 30 à 35L, afin d’y glisser votre kit de survie pour la journée, c'est-à-dire : le casse-croûte fourni par l’hôtel, des vêtements chauds, une gourde, etc.

Quelle est l’empreinte carbone de ces transferts de bagages ? Nous souhaitons rendre possible une forme de tourisme durable sans alourdir votre séjour (et votre dos !). Afin de limiter le nombre de véhicules qui sillonnent la montagne, chargés uniquement de bagages, nous faisons appel à un transporteur local. Ce taxi, appelé aussi sherpa, est un service de transports qui centralise les demandes des professionnels et particuliers. Le nombre de véhicules est ainsi optimisé. Ceci permet de réduire l’impact en termes de pollution du transport de vos bagages entre les hébergements. La planète nous en remercie, et votre dos aussi !

Pour la soirée à Chiappera du jour 5
Le poids du sac est bien sur l’ennemi n° 1 du randonneur ! 
Pour cette nuit en refuge votre accompagnateur sera là pour vous aider à confectionner votre sac à dos. C’est une belle expérience pour apprendre à sélectionner l’utile du superflu et vous permettre de découvrir la randonnée en petite autonomie. 
Cette formule de randonnée « sans transfert des bagages » est une nouvelle demande des randonneurs pour partir à la découverte d’une montagne plus sauvage ou les véhicules ne peuvent accéder. 
Aujourd’hui, l’aménagement des refuges vers plus de confort (douches, petits dortoirs..), l’évolution du matériel (sacs à dos plus légers et mieux adaptés) et de l’équipement vestimentaire (en légèreté et compressibilité) permet cette pratique dans de très bonnes conditions.
Pour cette soirée, le refuge met à votre disposition des sabots caoutchouc ou des chaussons. Il vous reste à prévoir votre drap de sac pour dormir (obligatoire avec la nouvelle réglementation des refuges), un change pour le soir, une serviette de toilette légère et un petit nécessaire de toilette.

GROUPE

Départ assuré à partir de 6 participants
Groupe limité à 12 personnes
 
Si vous êtes un groupe constitué :
Vous souhaitez profiter de ce séjour pour partager des moments de découverte en famille, entre amis, avec votre association ou votre comité d’entreprise ? N’hésitez pas ! Comme dit l’adage, plus on est de fous, plus on rit ! Vous pourrez ainsi créer des souvenirs impérissables avec des personnes de votre entourage. 
Contactez-nous et nous étudierons votre demande, y compris à des dates autres que celles programmées (devis proposé en fonction du nombre de personnes).

ENCADREMENT

Notre équipe est constituée de femmes et d’hommes passionnés par leur métier et enthousiastes à l’idée de vous guider !
Nous vous confierons entre les mains sûres d’un accompagnateur ou d’une accompagnatrice, diplômé et spécialiste du territoire, qui saura vous faire partager son amour pour la nature et la montagne. Chacun d’entre-eux possède sa propre personnalité et saura attirer votre attention sur les détails merveilleux que cache la nature, comme autant de trésors à contempler : l’observation des rapaces et des mammifères au détour d’un sentier, les innombrables espèces de fleurs et arbres dont le massif regorge, l’art de conter les histoires et anecdotes insolites de chaque village, etc. Avant tout, il saura vous mettre en confiance, par sa connaissance du milieu, sa lecture du terrain, son attention pour chaque détail. N’hésitez pas à solliciter ce professionnel de la montagne pour son expertise sur votre matériel ou vos petits bobos. Le traditionnel « débrief » de fin de randonnée autour d’un verre désaltérant ou d’une boisson chaude est toujours le bienvenu, de même que les échanges et blagues, qui lui permettent de créer une atmosphère bienveillante et de faire de vos vacances un pur moment de plaisir et de lâcher-prise !...

SÉCURITÉ
Vous n’êtes pas sans savoir que de nombreuses zones de montagne éloignées des habitations sont sans couverture réseau. Pas de panique, nous sommes là pour veiller sur vous !
Afin d’assurer votre sécurité en toutes circonstances, nos accompagnateurs sont équipés d’une radio VHF permettant un accès direct aux services de secours en montagne. Ceux-ci sont également formés aux premiers secours et en cas de pirouette mal réceptionnée, vous pourrez peut-être assister à un cours de brancard de fortune !...

EQUIPEMENT INDIVIDUEL A PREVOIR

Vêtements :

Attention, voici la partie la plus épineuse. Attaquons-nous à la préparation de votre garde-robe ! En montagne, le principal est d’être à l’aise dans ses vêtements et libre de ses mouvements afin de pouvoir gambader comme un lièvre au milieu des prairies ou crapahuter tel un chamois sur les sentiers escarpés. Nous vous recommandons de suivre le principe des 3 couches, aussi appelé technique de l’oignon (mais sans l’odeur) :
  • un tee-shirt à manches courtes en matière respirante type laine de mérinos ou vêtement thermique,
  • une veste chaude en fourrure polaire ou polartec ou polyester extensible,
  • une veste coupe-vent imperméable et respirante (type gore-tex).
Ce principe peut être adapté suivant vos préférences et au vu de la météo, bien entendu ! Par un temps radieux, en fournissant un effort continu, vous pourrez ne porter qu’un tee-shirt. Si une brise se lève lorsque vous arrivez sur un sommet ou sur une crête, il peut être utile d’avoir un tee-shirt manches longues chaud type laine de mérinos à enfiler rapidement. De la même manière, évitez de garder sur vous des vêtements mouillés après avoir transpiré. Un tee-shirt de rechange ou le tee-shirt manches longues peut s’avérer bien utile pour éviter d’attraper un coup de froid ! Vous pouvez par exemple profiter de la pause de midi pour faire sécher votre tee-shirt humide au soleil.

Pour le bas du corps, vous pouvez choisir un short ou pantalon souple (éviter les modèles qui vous compriment le ventre !) et léger. En cas de pluie, vous pourrez enfiler par-dessus un surpantalon respirant et déperlant comme votre veste coupe-vent de type gore-tex. 
En tant que randonneur aguerri, vous n’êtes pas sans savoir que le coton est à proscrire. Il vaut mieux préférer des matières qui sèchent rapidement, type laine (mérinos), soie ou fibre synthétique. Attention à bien privilégier des matières souples et respirantes pour la pratique de la randonnée. Les k-ways et autres imperméables sont à proscrire, sauf si vous souhaitez créer un effet sauna sous vos vêtements !...

La garde-robe d’usage pour randonner :
  • 1 chapeau de soleil ou casquette,
  • 1 bonnet ou tour de cou multifonction type BUFF© et 1 paire de gants légers pour se protéger du vent,
  • 2 tee-shirts manches courtes adaptés à l’effort (type microfibre synthétique ou naturel),
  • 1 vêtement isolant type : polaire ou doudoune,
  • 1 veste coupe-vent imperméable et respirante avec capuche si possible (type goretex ou équivalent),
  • 1 cape de pluie ou une housse de protection du sac à dos pour le mauvais temps (souvent intégrée dans les sacs),
  • 1 pantalon de trekking ample,
  • 1 short ou bermuda adapté à la marche,
  • 1 surpantalon imperméable et respirant (type gore-tex ou équivalent)
  • 2 à 3 paires de chaussettes de randonnée.

Votre matériel de survie pour la journée :
  • 1 sac à dos de 30/35 litres à armature souple, muni d’une ceinture ventrale
  • 1 paire de chaussures de randonnée tenant bien la cheville et imperméables, à semelle type Vibram. Penser à « tester » auparavant les chaussures neuves et celles inutilisées depuis longtemps (chaussures basses déconseillées à partir des séjours de niveau 3 chaussures), 
  • 2 bâtons télescopiques,
  • 1 paire de lunettes de soleil catégorie 3,
  • 1 gourde (prévoir minimum 1,5l/pers) ou poche à eau type « Camel back » avec pipette,
  • 1 gobelet, 1 couteau/fourchette repliable pour les pique-niques,
  • des vivres de course de votre préférence (nous vous en donnons également en complément),
  • 1 petite pochette (de préférence étanche) pour mettre votre argent, carte d’identité, carte bancaire, carte vitale, contrat d’assistance (le reste de vos papiers et clé de voiture peuvent être confié à l’hôtel durant le séjour),
  • 1 couverture de survie,
  • papier toilette avec un petit briquet pour le brûler,
  • crème solaire sans nanomatériaux indice 4 et écran labial,
  • un canif,
  • un sifflet.

Vivres de courses / Encas
Les vivres de courses sont à prévoir individuellement, à votre charge. L'apport nutritif des différents encas au cours de la randonnée est à ne pas négliger. Ces encas peuvent être constitués selon vos goûts de fruits secs (figues, dattes, abricots secs ou bien pruneaux), de barres de céréales (n'hésitez pas à piocher sur internet pour innover avec les nombreuses recettes maison, cela peut être un atelier ludique dans votre préparation !), de pâte d'amande, de pâte de coing, etc.

Pour vous sentir comme à la maison le soir, n’oubliez pas :
  • Votre nécessaire de beauté indispensable pour vous bichonner (essayez d’être minimaliste et de privilégier les contenants de petite taille, prévoir une savonnette + un shampoing solide, une serviette en microfibre et un gant de toilette),
  • Votre drap de sac pour vous coucouner sous les couvertures,
  • Une paire de chaussures légères, crocs ou chaussons pour déambuler à votre aise à l’intérieur,
  • Vos affaires de rechange pour vous parer de vos plus beaux atouts,
  • 1 lampe frontale ou de poche pour dévorer votre livre favori jusque tard dans la nuit,
  • Un masque et des boules Quies pour dormir sur vos deux oreilles,

DESCRIPTION

L’UBAYE
Carrefour entre l'Italie à l'est, la Haute-Provence à l'ouest, l'Embrunais et le Queyras au nord, le Verdon et la Tinée au sud, la vallée de l’Ubaye jouit d’une position stratégique. Ceci lui vaut d’avoir été, de tous temps, convoitée par les escadrons militaires. On dit qu’Hannibal aurait traversé les Alpes via le Col de Larche, dont la relative faible altitude comparé aux autres cols frontaliers facilite le passage en hiver. 
Afin de protéger ce point de passage privilégié entre la France et l’Italie, de nombreuses fortifications et batteries furent érigées au XIXè siècle. La vallée fut hors de danger vis à vis des invasions italiennes, notamment grâce à la construction du fort de Tournoux, le « Versailles militaire du XIXe siècle », véritable château-fort bâti à flanc de montagne sur plus de 700m de dénivelé ! Dans les années 1930, les forts se modernisent et de nombreux ouvrages de béton armé, souvent enterrés, virent le jour le long de la fameuse ligne Maginot (André Maginot).
Au cours de ce séjour, vous aurez l’occasion d'appréhender ce riche passé militaire, ses vestiges et ses forts, au détour des sentiers. Vous pourrez, l’espace d’un instant, laisser vos pensées vagabonder et imaginer les terribles combats ayant eu lieu au milieu de ce cadre grandiose…

LA HAUTE VALLEE DE L’UBAYE
Plus proche de l’Italie et plus haute en altitude, la haute vallée de l’Ubaye est un espace préservé où la nature recèle de trésors à découvrir. Isolée et sauvage, ce territoire profite d’un ensoleillement incroyable contre ses falaises escarpées. Niché contre l’Italie, le Massif du Chambeyron est un vaste terrain de jeu pour les amateurs de sports de montagne. Vous aurez la chance de découvrir le caractère authentique de ses petits hameaux tout au long du circuit.

BARCELONNETTE
Véritable “Capitale de l’Ubaye”, Barcelonnette étonne par son histoire singulière, liée à son activité textile associant manufacture de laine et filatures de soie. Ainsi au XIXè siècle, nombre d’entrepreneurs Ubayens émigrent outre-Atlantique pour faire fortune au Mexique. Ils furent nommés les “barcelonnettes”. Une fois de retour dans la vallée, ces enfants du pays ayant brillamment réussi décident de se faire ériger des villas mexicaines. Ces palais modernes sont des chefs-d'œuvre architecturaux et rivalisent d’ambition et d'éclectisme.
Au-delà de son patrimoine architectural, Barcelonnette est également une porte d’entrée majeure dans le Parc National du Mercantour et accueille la Maison du Parc. La ville s’implique dans une forte démarche environnementale. Cette dynamique l’a conduite à demander l’adhésion au territoire du Parc, une première en France !

LE PARC NATIONAL DU MERCANTOUR
Le Parc National du Mercantour a été créé en 1979. Ce statut est dû à sa beauté et sa valeur exceptionnelle, ainsi qu’à son caractère unique, à la frontière entre la France et l’Italie. Le but de ce classement est de protéger la biodiversité des écosystèmes et des espèces qu’ils contiennent. L’intérêt est aussi accès sur le patrimoine culturel avec en ligne de mire la préservation et la valorisation de l’histoire du territoire. Le Parc est composé d’une zone “Coeur de Parc”, avec une réglementation assez stricte, et d’une aire d’adhésion. Celle-ci tient compte également des enjeux économiques locaux et de l’équilibre entre impact des activités humaines et protection de l’environnement.
Le massif du Mercantour possède une position singulière, à l'extrémité sud de l’arc alpin, bordé par la mer méditerranéenne et la frontière italienne. Ce territoire des Alpes du Sud est composé de six vallées, ayant chacune une identité propre et un caractère bien marqué : Verdon, Var-Cians, Ubaye, Tinée, Vésubie et Roya-Bévéra. Riche de sa diversité, le Mercantour étonne par sa palette d’écosystèmes et sa faune et flore exceptionnelles.
Mais la protection de la nature ne connaît pas de frontières ! Par delà la frontière, nos voisins italiens ont également à cœur de protéger ce territoire précieux, en créant le Parco Naturale Alpi Marittime en 1995, appartenant à l'aire protégée Alpi Marittime. Ces deux espaces protégés forment une entité écologique sans frontière physique, pour le bien de la nature.

DATES ET PRIX

Du dimanche au samedi
7 jours, 6 nuits, 6 jours de randonnée
Avec transfert des bagages, sauf jour 5


Nuits supplémentaires en 1/2 pension:
  • En chambre de 2 en gîte : 59€/personne
  • En chambre collective en gîte : 49€/personne

LE PRIX COMPREND

  • La pension complète du dimanche midi au samedi midi
  • L'encadrement par un professionnel de la montagne diplômé d’État
  • Le transport des bagages entre les hébergements (sauf le jour 5)
  • Les transferts en A/R entre la gare et le lieu du séjour

LE PRIX NE COMPREND PAS

  • Les boissons et le vin pendant les repas
  • Les assurances 

Constituez votre propre groupe sur ce circuit à la date de votre choix et/ou personnalisez votre circuit.

Complétez le formulaire ci-dessous, nous vous établirons gratuitement un devis que nous vous transmettrons par mail dans les plus brefs délais.

    2 avis sur “Le tour de la Haute-Ubaye : du Queyras au Brec de Chambeyron

    voir tous les avis pour ce séjour

    Votre avis sur le séjour

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *
    *
    *
    *     

    Ce qui vous attend ...

    Localiser ce séjour

    Vous aimerez aussi

    Niveaux

    Niveaux physique Temps de marche par jour Kilométrage par jour Dénivelé positif par jour
    moins de 3h moins de 10 km moins de 200 m
    3 à 4h 10 à 15 km 200 à 400 m
    4 à 5h 15 à 20 km 400 à 600 m
    5 à 6 h 20 à 30 km 600 à 800 m
    6 à 7h 25 à 35 km 800 à 1000 m
    plus de 7h plus de 35 km plus de 1000 m